"Monsieur, on descend du vélo !", dans les rues piétonnes de Lille, les cyclistes doivent poser pied à terre

À partir du 9 octobre 2023, de 11h à 22h, un arrêté de la Ville de Lille contraint les usagers à vélos, trottinettes ou skateboard à mettre pied à terre dans les zones piétonnes. La prévention a débuté rue de Béthune ce lundi matin.

"Monsieur, on descend du vélo, à partir d'aujourd'hui c'est à pied !" La prévention a débuté ce lundi 9 octobre rue de Béthune, à Lille. Des agents de la police municipale ont informé les cyclistes, et autres usagers de trottinettes ou de planche à roulettes de la nouvelle réglementation dans les rues piétonnes du centre-ville.

À partir de ce lundi 9 octobre 2023, un arrêté de la mairie de Lille oblige ces derniers à mettre pied à terre dans les zones piétonnes, localisées sur la carte ci-dessous. Une signalisation, sommaire, a été mise en place à l'entrée et la sortie de chaque rue.

Dans les secteurs piétons permanents, cette interdiction s'applique tous les jours de la semaine, de 11h à 22h. Dans les zones piétonnes temporaires, elle n'entre en vigueur que le samedi, de 11h à 22h.

Des réactions mitigées

Pour les piétons interrogés ce lundi matin, le nouveau dispositif est bien accueilli. "Je pense que lorsqu'il y a beaucoup de monde, c'est pas plus mal, accorde Antoine. Car j'ai déjà été percuté deux fois par un vélo, mon épouse a été aussi bousculée." Adeline, retraitée, est du même avis : "je pense que c'est bien, parce que maintes fois je me suis retrouvée face à quelqu'un de très rapide qui me frôle."

C'est peut-être une bonne solution d'exclure les vélos si on a la possibilité d'avoir un itinéraire bien balisé et bien fait à côté.

Un cycliste lillois

Côté cyclistes, les livreurs semblent faire partie du public le plus pénalisé par cette réglementation. Même si l'un d'eux trouve "cela normal", et qu'il la respectera. Un jeune homme est plus mitigé. Il "estime qu'il peut rouler doucement et éviter le monde", mais "comprend" cette décision de la mairie. Un autre est plus critique : "c'est peut-être une bonne solution d'exclure les vélos si on a la possibilité d'avoir un itinéraire bien balisé et bien fait à côté." Ce qui n'est pas le cas pour lui pour le moment.

Pour la municipalité, il ne s'agit en aucun cas d'un dispositif anti-cycliste, mais d'une mesure nécessaire "pour vivre en bonne harmonie". "Quand la pratique du vélo augmente, le risque d'accident augmente également, explique Jacques Richir, adjoint aux mobilités. Donc nous avons préféré prendre cette mesure de sécurité." Aujourd'hui, 10% des déplacements se font à vélo à Lille assure la mairie, contre 2% il y a plusieurs années.

Prévention puis verbalisation

Jusqu'au 6 novembre, la police municipale va procéder à une campagne de prévention pour faire connaître la nouvelle mesure. Ensuite, ils passeront à l'étape de la verbalisation. Des contraventions de 2ème catégorie d'un montant de 35 euros pourront être dressées. L'amende peut grimper à 135 euros en cas de comportement dangereux.

Selon le Code de la route, un cycliste est déjà censé rouler au pas dans les zones piétonnes. Cet arrêté municipal vient donc durcir la règle.