Municipales à Lille : Martine Aubry reçoit le soutien de l'ex-ministre écologiste Emmanuelle Cosse

© AFP & MAXPPP
© AFP & MAXPPP

Emmanuelle Cosse a par ailleurs taclé son ancien parti, Europe-Ecologie-Les-Verts, qu'elle accuse de "démagogie".

Par AFP

La maire PS de Lille, Martine Aubry, candidate à un quatrième mandat, a reçu jeudi le soutien appuyé de l'ancienne patronne d'EELV et ex-ministre de François Hollande, Emmanuelle Cosse, qui en a profité pour regretter "la démagogie" de ses anciens camarades écologistes.

 

Des choses "sur le logement et l'inclusion"


"Je tenais absolument à venir apporter mon soutien à Martine Aubry, qui a fait beaucoup de choses sur Lille, notamment sur le logement et l'inclusion", a déclaré l'ancienne ministre du Logement et de l'Habitat durable, qui a dirigé Europe Ecologie Les Verts de 2013 jusqu'à son entrée au gouvernement en 2016. Mme Cosse avait alors quitté le parti écologiste.

Les deux femmes ont arpenté un quartier populaire de Lille où ont été réalisés par la municipalité plusieurs projets de construction de logements en mixité sociale ainsi que de réhabilitation d'habitations insalubres.

 

"Démagogie" des Verts ?


"Il faut continuer la bataille du logement abordable. Je ne peux pas accepter les discours où on nous dit : 'il faut arrêter de construire'", a dénoncé Emmanuelle Cosse, épinglant, sans les nommer, "la démagogie" des Verts.

Insistant sur la nécessité de combiner "lutte contre le dérèglement climatique" et "justice sociale", elle a réaffirmé son soutien au projet de la maire de Lille d'aménagement d'une grande friche urbaine, pomme de discorde avec les élus EELV. "Je trouve que Saint-Sauveur est une très bonne idée", a-t-elle souligné avant de lâcher en direction des écologistes: "C'est pas aux bien logés d'expliquer où vont vivre les mal logés !"

Martine Aubry a, elle, salué l'action de l'ancienne ministre, qui avait porté le projet de loi "Egalité et Citoyenneté": "tu nous as toujours soutenus en nous donnant les outils" pour mener une politique de "mixité sociale".

"Si les Lillois nous font confiance" en mars, a-t-elle insisté, "nous allons continuer à construire du logement (...) toujours avec la même idée : plus durable, économie d'énergie et place plus importante donnée à la nature".
 

Sur le même sujet

Les + Lus