Nicole Ferroni présente Aspergirl à Séries Mania : "Les personnes avec des troubles autistiques en ont marre d'être représentées de façon caricaturale"

durée de la vidéo : 00h03mn14s
L'actrice et humoriste Nicole Ferroni présente la série Aspergirl à Séries Mania, le 21 mars 2023 ©France Télévisions

Mardi 21 mars à Lille, l'équipe d'Aspergirl est venue présenter la série tournée dans la région Hauts-de-France, qui se penche sur l'autisme féminin. Un sujet traité à travers le personnage de Louison, une maman diagnostiquée avec des troubles du spectre autistique, comme son fils.

Le personnage principal de la série Aspergirl est interprété par l'actrice et humoriste Nicole Ferroni. Nous l'avons rencontrée. 

Qu'est-ce qui vous a incitée à accepter ce rôle ?

Nicole Ferroni : D'abord, l'opportunité, parce que c'est quand même une chance de se voir proposer le rôle principal d'une série. Ce n'est pas tous les jours. Et après, ce qui m'a beaucoup plu, c'est vraiment le personnage de Louison en lui-même, que je trouvais très touchant. Parce que c'est une maman autiste, donc ça questionne plein de choses. Ça questionne la marginalité, ça questionne qu'est-ce que c'est être dans la norme ou pas ?  Est-ce que, finalement, les personnes qui ne sont pas dans la norme ne sont pas plus normaux que nous ? Cela questionne aussi la parentalité. J'ai beaucoup aimé tout ce qu'il y avait à défendre derrière, surtout que c'est à la fois une comédie et pas seulement. Donc, pour moi, il y a aussi un peu un challenge. 

Un vrai point de questionnement chez moi dans cette série, c'était de ne pas vouloir caricaturer, notamment parce que je pense que les personnes qui présentent des troubles du spectre autistique, pour beaucoup, en ont marre, on va dire, d'être représentées de façon caricaturale. En même temps on est dans une comédie, donc, il y a évidemment des ressorts comiques. Il y a évidemment des fois de l'absurde, des situations qui prêtent à rire. Et donc, j'ai essayé comme ça d'être sur le fil d'une interprétation que j'espère sincère. 

C'est aussi un sujet, surtout sur l'autisme féminin.

C'est ce qui est révélé dans des études sur les diagnostics de l'autisme. Les femmes qui présentent des troubles du spectre autistique ont une plus grande adaptation sociale et masquent leur autisme de façon plus importante. Ce qui fait que très souvent, elles sont diagnostiquées plus tard. Et c'est pour ça que dans cette série, le producteur  avait aussi envie de mettre l'accent sur ce personnage-là pour parler en fait de ce décalage, sur des questions qui sont vraiment liées au genre. 

Qu'est-ce que vous attendez de ce festival ? Envie de repartir avec un prix ?

Alors ça, ce serait le grand bonheur de ma mère. Moi, ce que j'attends, c'est déjà de voir quelle va être la réaction d'un public qui n'est pas constitué uniquement de nos amis. Donc ça, déjà il y a une forme de pression, de plaisir, je pense, de voir ce que ça va donner. Et après j'attends moi-même de découvrir des séries, puisque je reste là exprès trois jours. 

La série a été tournée en grande partie dans la région.

Oui. En fait, j'ai passé quasiment un mois dans votre région et j'ai adoré. Et donc j'étais très contente qu'on soit sélectionnés à Séries Mania. Bon, en grande partie pour la sélection à Séries Mania, mais aussi pour revenir à Lille ! 

Le pitch d'Aspergirl

Louison (Nicole Ferroni) est une mère célibataire récemment séparée. Elle découvre qu’elle présente un trouble du spectre autistique après que l'on a également diagnostiqué son fils âgé de 11 ans, Guilhem. Une enquête sociale est activée pour savoir si elle peut conserver la garde de son enfant.

Sorite le 6 avril 2023 sur OCS puis sur France.tv (10×26’)