"Pas un fêtard, pas d'idées suicidaires" : le père de l'étudiant retrouvé mort sur l'A27 coupe court aux rumeurs

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler

Daniel G., père de l'étudiant retrouvé mort suite à une soirée d'intégration, coupe court aux spéculations circulant sur son fils. L'enquête, elle, suit son cours et devrait livrer ses premières conclusions en début de semaine.

"Nous sommes dans un drame incompréhensible et nous allons devoir être très forts pour surmonter cette épreuve". Tels sont les mots de Daniel G. après la mort de son fils Simon, étudiant en médecine de 19 ans. Il a été retrouvé le 9 juillet au bas d'un pont de l'autoroute A27, à quelques minutes en voiture du domicile de ses parents. Il revenait d'une soirée d'intégration, après avoir été admis en deuxième année de médecine.

Si les proches de Simon G. ont reçu de nombreux messages de soutien, ils ont souhaité avant tout clarifier des éléments, pour éviter de fausser l'appel à témoins, mais surtout couper court aux rumeurs qui inventent à leur fils une personnalité qui n'était pas la sienne.

"Il n'avait aucune idée suicidaire" : la famille coupe court aux spéculations

Daniel G. le sait, l'alcool a coulé à flots pendant cette soirée d'intégration dans le parc de la citadelle. "Nous avons appris par un de ses amis, qu'ils devaient boire par tradition directement à partir de la bouteille, et verser directement dans les bouches des étudiants ! Je ne sais pas si les organisateurs ont conscience d'une telle ânerie'' écrit le père de famille. Mais Simon, lui, "n'était pas un fêtard et ne buvait que très rarement de l'alcool, car il n'aimait pas cela. Il ne prenait pas de drogues ou autres". Ses proches décrivent au contraire un garçon travailleur, humble et discret. 

Daniel G. coupe court aux théories qui prophétisent que le jeune garçon aurait pu lui-même attenter à ses jours. "Je précise et confirme que Simon n'avait pas d'idées suicidaires car quand on lit la presse ''décédé sous un pont'' cela correspond systématiquement à 99 % à un suicide. Nous affirmons à 100% et pour connaître parfaitement notre fils Simon avec qui nous vivons au quotidien qu'il n'avait aucune idée de suicide, bien au contraire" conclut-il, avant de résumer les informations rassemblées à ce jour par la famille. 

Un appel à témoins toujours ouvert

Selon Daniel G., son fils Simon était "sain d'esprit" quand il a quitté la soirée d'intégration avec un ami, aux alentours de 23h45. Ils se sont dirigés ensemble vers le métro, mais son camarade est descendu à la station précédente, à Pont de Bois. Arrivé à Triolo, Simon aurait quitté le métro et pris un Uber, une donnée qui aurait été confirmée par les caméras de surveillance. "Après plus rien, Simon n'est jamais arrivé à la maison. La police enquête..."

Si vous avez des informations à apporter aux enquêteurs, contactez l'officier de police judiciaire au 03.20.19.49.59