"Pro Evolution Fighting", "King of Fighters" : on vous raconte comment le MMA a séduit le Nord Pas-de-Calais

Le MMA pose ses valises dans la capitale des Flandres les 2 et 3 mai avec deux événements : le Pro Evolution Fighting (PEF) et le King of Fighters. Respectivement organisés au Casino Barrière et au Zénith de Lille, on vous explique l'engouement nordiste pour ce sport de combat.

C'est un véritable show à l'américaine où tous les coups (ou presque) sont permis. Le MMA (ou mixed martial arts) a su conquérir le Nord et le Pas-de-Calais. À ne pas confondre avec le catch qui frôle davantage le théâtre, le MMA rassemble tous les sports de combat pour en faire une discipline aussi impressionnante que terriblement technique. Au point que sa pratique n'est légale en France que depuis 2020.

Pendant deux jours, Lille va se brancher à l'heure MMA en accueillant deux événements de grande envergure. La quatrième édition du Pro Evolution Fighting (PEF), organisation de combattants amateurs, va se dérouler au Casino Barrière ce 2 mai 2024. La tournée européenne de King of Fighters (KOF), la ligue française de MMA, fera quant à elle étape au Zénith de Lille le vendredi 3 mai.

Deux représentations XXL pour un sport qui semble séduire dans tous le Nord Pas-de-Calais. 

Au-delà des clichés, un sport pour tous

"Le MMA c'est un peu le triathlon de la course à pied" compare Cédric Feutry, président et entraîneur de MMA à la Pancrace Acédemie. Hommes, femmes et enfants, dans ce club de Boulogne-sur-Mer tous les profils se bousculent pour apprendre à se défendre dans l'octogone. "C'est un sport complet. Les gens viennent chercher ce dont ils ont envie. Prendre confiance en eux, se sentir bien, garder la forme."

Deux combattants et une cage octogonale, cela suffit pour lancer un combat de MMA. Régi par la FMMAF, un organe interne à la Fédération française de boxe (FFBoxe), le MMA est souvent associé à des images d'une extrême violence. Combattants ensanglantés ou défigurés, à première vue, peu de règles semblent codifier la discipline.

Mais tous les coups ne sont pas permis. Dans l'octogone, le combattant peut gagner par K.O, soumission ou décision des juges. Il est permis de faire usage de ses poings, de ses pieds ou de s'affronter au sol. En revanche les coups de tête, à la gorge ou encore la saisie de l'équipement de l'adversaire sont strictement prohibés.

"C'est beaucoup de coordination, d'enchaînements techniques. C'est un travail de répétition" poursuit le coach boulonnais. Une discipline de fer qui forge le respect entre les pratiquants.

Des champions en Nord

Si la pratique amateur plaît, des graines de champions made in Hauts-de-France émergent sur la scène MMA française et internationale. Romain Debienne a fait ses armes à la Pancrace Académie. 7e combattant français dans la catégorie des moins de 77 kg, nous l'avions rencontré il y a un an à Boulogne-sur-Mer, alors revenu aux sources pour préparer son combat au Bellator, le plus grand tournoi de MMA au Monde.

C'est une terre de combattants la Côte d'Opale

Romain Debienne

Combattant professionnel de MMA

Il n'hésite jamais à promouvoir d'où il vient. "Boulogne-sur-Mer, c'est la mer, c'est la pêche. On est un peu dans le dur souvent l'hiver. Il y a le côté maritime, guerrier. Il y avait beaucoup de pirates à l’époque. Ça nous construit dans la dureté. C'est une terre de combattants la Côte d'Opale", nous confiait-il.

Le département du Nord n'est pas en reste de champion. Ilian Bouafia se hisse au 23ème rang national dans la catégorie des moins de 84 kilos. Dans la famille Bouafia, le sport de combat est une affaire de fratrie.

Son frère Soheb est en lice pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Paris 2024 en Boxe. Mais cela ne l'empêche pas de garder un pied dans le MMA. Le Hemois a fondé en 2022 le PEF - Pro Evolution Fighting -, une organisation semi-professionnelle de promotion du MMA dont une représentation a lieu le 2 mai au Casino Barrière de Lille. 

Dans un spectacle qui se veut "à l'américaine", le PEF espère mettre "en lumière ses combattants amateurs" qui un jour, peut-être atteindront les sommets de la discipline.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité