"C'est exceptionnel d'être devant le Vélodrome" : atteint de sclérose en plaques, il parcourt 1070 km à vélo et assiste à la rencontre OM - RC Lens

Philippe Lambert s'était donné comme objectif de relier Fouquières-les-Lens (Pas-de-Calais) à Marseille à vélo, en 10 jours. L'objectif : sensibiliser le grand public à sa maladie, la sclérose en plaques. 1070 km, une chute et une crevaison plus tard, il est finalement arrivé devant le Vélodrome de Marseille dimanche 28 avril 2024, où il a pu assister au match depuis les tribunes.

Sur le parvis du Vélodrome de Marseille dimanche 28 avril 2024, impossible de passer à côté de lui. Casque bleu, veste bleue et drapeau accroché sur le garde-boue, difficile d'imaginer que le cycliste qui vient d'arriver devant le stade vient de parcourir 1070 km. Et pourtant, Philippe Lambert, 58 ans, s'était donné comme objectif il y a dix jours de parcourir la France à vélo. En ligne de mire : la rencontre OM - RC Lens. Sa présence n'aura malheuresement pas suffit aux Sang et Or pour s'imposer, battus 2 buts à 1 sur la pelouse marseillaise.

Parti de Fouquières-les-Lens le 28 avril, ce défi sportif avait une saveur toute particulière pour ce père de famille. Atteint de sclérose en plaques, relier les deux extrémités de l'hexagone était ainsi un défi à la fois personnel et pour toutes les personnes atteintes de cette maladie.

"C'est tout à fait exceptionnel d'être aujourd'hui devant le Vélodrome, après 1070 km" s'émeut le cycliste, originaire de Noeux-Les-Mines. "Franchement c'est génial, c'est un vrai message d'espoir pour les patients atteints de sclérose en plaques. On a pu sensibiliser du nord au sud."

Dix jours d'aventure

Après sept semaines de préparation intenses au centre de rééducation de Fouquières-les-Lens, Philippe Lambert a eu l'aval de l'équipe médicale pour enfourcher son vélo. Au programme, une centaine de kilomètres chaque jour, pendant dix jours. 

► Lire aussi : Atteint de sclérose en plaques, il relie le Pas-de-Calais à Marseille... à vélo

Sur les réseaux sociaux, il n'a pas hésité à partager son quotidien de cycliste. Entre rencontres et mésaventures, le Nordiste affiche toujours un grand sourire. "Le dépassement de soi, aller chercher dans les réserves, c'est dur mais quel pied ce défi", partageait-il la veille de l'arrivée à Marseille.

Après une crevaison, une chute et une rencontre surprenante avec un sanglier... si les aléas de son parcours lui ont mis quelques bâtons dans les roues, sa maladie ne l'a pas empêché pas d'aller au bout de son objectif.

Une fois arrivé dans la cité phocéenne, le sportif a été chaleureusement accueilli par les équipes de l'Olympique de Marseille avant d'assister à la rencontre contre les Sangs et Or.

La sclérose en plaques, une pathologie méconnue

Interrogé une semaine avant le grand départ, Philippe Lambert nous confiait qu'avec ce défi, il voulait "montrer qu'on peut faire du sport et que cette maladie n'est pas une fin en soi".

Arrivé au centre de rééducation de Fouquières-les-Lens "quasiment en fauteuil roulant", il a pu compter sur le sport pour se relever. Il décrivait alors une maladie neurodégénérative du système nerveux central qui peut toucher tous les organes.

Finalement, les exploits semblent être la marque de fabrique de Philippe Lambert. Après un Tour de France à vélo et Saint-Jacques de Compostelle, il peut désormais ajouter la traversée de l'hexagone à vélo à son palmarès.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité