Résultats Municipales à Lille : Aubry en tête avec 29.8 %, devant Baly et Spillebout

La maire sortante martine Aubry (PS) arrive en tête avec 29.8 % des suffrages exprimés. Elle est talonnée par Stephane Baly (EELV) avec 24.53 % et Violette Spillebout (LREM) à 17.53%.   
 

Martine Aubry arrive en tête
Martine Aubry arrive en tête © France 3

Les résultats 

Martine Aubry en tête du scrutin. La maire sortante  (PS) arrive en tête avec 29.8 % des suffrages exprimés. Elle est talonnée par Stephane Baly (EELV) avec 24.53 % et Violette Spillebout (LREM) à 17.53 %. 

 


Julien Poix (LFI) arrive 4e avec 8.9%, Marc-Philippe Daubresse (LR) obtient 8.3%. Le candidat du Rassemblement National (RN) obtient 6.9 % des suffrages. Le candidat du parti animaliste, Antoine Stathoulias récupère 2%, tandis qu'Alexandre Chantry (NPA) réalise 0.9 %. Enfin, Nicole Baudrin (LO) et Béryil Benyoucef (EXG) ferment la marche avec respectivement 0.8 et 0.6 %. 
 

L'abstention s'élève à 67.5 % à Lille. Elle progresse de 15 points par rapport à 2014 (52.6 %)  

 

Quelles alliances ? 

Violette Spillebout, la candidate de la République en Marche (LREM) a rejeté l'idée d'une alliance avec Marc-Philippe Daubresse (LR) et a suggéré l'idée d'un rapprochement avec les verts, en vue du second tour; Problème, la liste conduite par Stephane Baly (EELV) a rejetté d'emblée l'idée d'un rapprochement avec la candidate Macroniste. Aille. 

Le candidat Europe Écologie les Verts (EELV) Stéphane Baly a également réagi, se félicitant de la "teneur verte" de la campagne, avec tout de même un petit tacle pour son adversaire Violette Spillebout (LREM) : "même si pour certaines, ce n'était un verni". 
 
Municipales à Lille : interview de Stéphane Baly (EELV)
 

Les enjeux à Lille 



Martine Aubry l'avait promis : elle ne ferait pas plus de quatre mandats. C'est pourtant bien vers un quatrième exercice que se dirige la maire socialiste sortante, si elle est élue ce soir. "c'est un choix de responsabilité" avait déclaré la dame des 35h. Comprendre : faute d'avoir trouvé un successeur digne de ce nom, voilà Martine Aubry obligée de retourner devant les électeurs. 

 


La fille de Jacques Delors est en fonction depuis 2001. Si elle est élue, elle assure que ce sera "son dernier mandat".

Les thèmes de la campagne s'articulent autour de deux principaux axes : la sécurité et l'écologie. Martine Aubry est énormément critiquée par ses adversaire pour le manque d'espace vert dans la ville, la pollution, l'insécurité. Elle est qualifiée de "bétonneuse" par nombre de ses opposants. 

La ville de Lille est l'un des derniers fiefs historiques du Parti Socialiste, l'enjeu est donc de taille pour le parti de Solférino. Lille est à gauche depuis 1955 avec les mandats successifs d'Augustin Laurent (de 1955 à 1973), de Pierre Mauroy (de 1973 à 2001) et aujourd'hui de Martine Aubry. 
 

Qui pour tenter de détronner Aubry ? 



Cette année, ils sont nombreux à vouloir prendre les clefs du beffroi, et les différents candidats se connaissent bien : 

Stéphane Baly, le candidat d'Europe Écologie les Verts (EELV), fait partie de l'équipe municipale de Martine Aubry. C'est un allié historique de la maire sortante. Mais galvanisé par les excellents résultats de son parti aux élections européennes, il compte bien jouer de cet avantage pour concurrencer son alliée. Quoi qu'il en soit, Stéphane Baly devrait être un véritable pivot dans l'entre-deux tours, et le choix des alliances qu'il fera pourrait le transformer en faiseur de roi. 

Violette Spillebout, est l'ancienne cheffe de cabinet de Martine Aubry. Suite à officiellement, des "désaccords politiques", elle quitte la majorité municipale. Aujourd'hui, elle revient avec le soutien de la République en Marche (LREM) et n'hésite pas à tirer à boulets rouges sur son ancienne supérieure. Le dernier sondage la crédite de 15 % des suffrages. 

Marc-Philippe Daubresse, le candidat soutenu par les Républicains (LR) a un CV bien rempli : sénateur, ancien ministre, ancien député et ancien maire de Lambersart (Nord). Il est soutenu par Thierry Pauchet et par l'ancienne macroniste Valérie Petit.

Julien Poix est le candidat de la France Insoumise (LFI), Éric Cattelin-Denu représente le Rassemblement National (RN), Nicole Baudrin (faire entendre le camp des travailleurs), Alexandre Chantry (résistance anticapitaliste), Béryl Benyoucef (pour les travailleurs) et Antoine Stathoulias (Parti animaliste). 
 

Les chiffres à Lille 


Lille est la principale commune des Hauts-de-France avec 232 787 habitants selon le dernier recensement. 
 

En 2014, l'abstention s'élevait à 51.36 % des inscrits. Cette année, 27,54 % des électeurs s'étaient prononcés à 16h, une baisse de près de 8 points par rapport au précédent exercice. 


>  Sur France Info, retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Lille. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections martine aubry