Retraites : le recours au 49.3 serait "un scandale démocratique", selon Martine Aubry (PS)

L'actuelle maire de Lille, Martine Aubry, s'est exprimée sur le possible recours au 49.3 par le gouvernement sur la réforme des retraites ce jeudi 27 février. 
Retraites : le recours au 49.3 serait "un scandale démocratique" selon Martine Aubry (PS)
Retraites : le recours au 49.3 serait "un scandale démocratique" selon Martine Aubry (PS) © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Le recours à l'article 49.3 de la Constitution pour faire adopter sans vote le projet de loi sur la réforme des retraites, actuellement débattu à l'Assemblée nationale, serait "un scandale démocratique", met en garde la maire PS de Lille, Martine Aubry.

"J'en ai fait voter des lois, avec des milliers d'amendements...", a déclaré ce jeudi soir sur BFM Grand Lille l'ancienne ministre de l'Emploi et de la Solidarité du gouvernement Jospin.
 
"Recourir au 49.3 sur une réforme aussi importante, qui entraîne tant de reculs [...] ce serait vraiment un scandale démocratique, allié à une catastrophe sociale", a dénoncé Mme Aubry, candidate à un quatrième mandat à la mairie de Lille.
 

"Plus aucun Français ne sait ce qu'il touchera à la retraite"


"Il faut que le gouvernement comprenne qu'on ne peut faire passer comme une lettre à la poste une réforme aussi importante", a ajouté l'ex-patronne du PS pour laquelle les députés de gauche "font leur travail" en se battant "pied à pied pour éviter que cette réforme ne passe".

Avec la réforme voulue par le gouvernement, "qui met à bas une des éléments majeurs de notre pacte social", a-t-elle affirmé, "plus aucun Français ne sait ce qu'il touchera à la retraite" et "il sait simplement qu'il va sans doute toucher moins" et "travailler plus aussi".

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a laissé ouverte ce mardi 25 février la possibilité de recourir au 49.3 sur cette réforme, alors que la majorité dénonce "l'obstruction" de la gauche de la gauche sur le texte.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
martine aubry politique retraites économie