"Soit on nous aide financièrement, soit il y aura une relégation" : l'appel à l'aide du Lille Métropole Basket

Si la saison sportive a été bonne malgré le budget - plus faible de Pro B - le LM Basket est en proie à d'importantes difficultés financières. Il lance un appel à l'aide financière. Avant fin mai, sans quoi, il y aura relégation. Quatre questions à Jean-Victor Traoré, manager général et ancien joueur du Lille Métropole Basket.

Pouvez-vous nous faire un état des lieux de la situation financière du club ?

Ce qu'il faut comprendre c'est qu'il y a un problème structurel et qu'on n'arrive pas à atteindre nos objectifs en partenariats privés. Avec seulement des subventions publiques, on ne peut plus y arriver. Il faut qu'il y ait cette prise de conscience. On a besoin de soutiens plus grands pour que tout ce qu'on fait depuis 15 ans, dans cette division puisse perdurer. Ça ne peut plus continuer car on joue contre des équipes qui ont deux, trois ou quatre fois notre budget. Ça se traduit par plusieurs facteurs : il y a l'engouement du privé qui est moindre chez nous et l'outil (1) qui ne nous permet pas d'aller chercher des produits financiers à la hauteur de l'enjeu. Si l'on devait rentrer dans nos frais avec la billetterie, il faudrait des places à 80 euros.

Vous allez vous faire épingler par la DNCG ? 

Elle oblige, en effet, à ne pas être déficitaire ou en cessation de paiement. C'est très encadré. Cette année par exemple, notre masse salariale est encadrée car notre situation financière n'est pas pérenne. Donc on a la masse salariale la plus faible du championnat et on a terminé tout de même aux portes des play-offs (2). On surperforme, comme l'année dernière où on termine quatrièmes alors qu'on a la plus petite masse salariale et le plus petit budget de Pro B.

Vous formulez donc un appel à l'aide... 

Sur un budget de deux millions, on a 700 000 euros de subventions publiques. Si on ne montre pas au contrôle de gestion de la ligue une solvabilité à la hauteur, on est relégués. C'est ce que dit notre appel à l'aide du jour : seuls, on ne pourra pas y arriver. Soit on nous aide financièrement, soit il y aura une relégation. 

Combien devez-vous trouver, en combien de temps ? 

Beaucoup de discussions sont engagées avec plusieurs parties prenantes, je ne peux donc pas vous révéler de chiffres mais la date limite est fin mai.

>> Lire aussi : Le LMB en péril malgré une saison remarquable sur le site du club

(1) Le Palais Saint-Sauveur de Lille compte moins de 1800 places assises.

(2) Neuvièmes ex-aequo.