• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les trains InOui arrivent sur l'axe Lille-Paris

Les nouveaux trains InOui doivent à terme remplacer tous les TGV du réseau SNCF. / © MaxPPP
Les nouveaux trains InOui doivent à terme remplacer tous les TGV du réseau SNCF. / © MaxPPP

Plus de services au même prix : c'est la promesse de la SNCF avec InOui, qui s'est déployé sur les rames Lille-Paris depuis le 17 janvier. 

Par Noémie Leclercq

Bonne nouvelle pour les usagers réguliers de la ligne Lille-Paris. Depuis le 17 janvier, InOui est déployé sur l’axe Nord de la SNCF. Pour l’instant, 70% des rames du secteur ont été rénovées pour proposer aux voyageurs de nouveaux services. Pas de grande révolution, mais des petits détails appréciables censés plonger les usagers dans  « une bulle de confort », selon Tanguy Cotte-Martinon, directeur TGV Nord.  

Les trains InOui sont équipés de prises électriques. C’était déjà le cas de quelques TGV, mais de manière beaucoup plus aléatoire. Désormais, une prise par personne en première classe, une pour deux en seconde. Autre nouveauté, le wifi est disponible à bord, pour tous les voyageurs et en illimité. Si le débit n’est vraisemblablement pas suffisant pour regarder des vidéos sur le net, il doit permettre des « usages professionnels ».

Toujours dans volonté de montée de gamme, l’accent sera mis sur la propreté des rames et sur la relation clients. Ces derniers mois, 8000 collaborateurs, dont 1000 dans les Hauts-de-France, ont été formés aux nouveaux standards InOui.


Une stratégie pour conquérir de nouveaux clients


Quant au nom, il a été choisi pour faire écho à  Ouigo, l’offre low-cost de la SNCF lancée en 2013. Les deux offres sont maintenant bien distinctes, avec d’un côté un service revu à la hausse pour les clients réguliers, supposés plus exigeants, et de l’autre, des billets à moindre prix en échange de moins de service pour les clients « loisirs ». Une stratégie courante dans le secteur du transport : Air France-KLM a par exemple développé « Transavia », une offre low-cost, et a dans le même temps amélioré la qualité de service sur ses vols classiques.

Pourtant, promet la SNCF, les prix des voyages ne vont pas augmenter. "Il ne s’agit pas [de faire d’InOui] un produit de luxe ", assurait Guillaume Pepy, président de la SNCF, lors de la conférence de présentation au printemps 2017. Pour un Lille-Paris, on trouve des billets dès 25€. « Il s’agit d’un chantier stratégique et industriel », expliquait en mai dernier une porte-parole du groupe au Figaro. L’objectif affiché est de conquérir 15% de nouveaux clients, qui jusqu’à lors privilégiaient d’autres modes de transport. Pour la mise en place d’InOui, la SNCF va débourser au total 1,5 milliards d’euros. L’axe Nord représente déjà 15 millions d’euros de dépenses.

En développant ses offres et son marché, la SNCF se prépare à l’ouverture à la concurrence des lignes grande vitesse prévue pour 2021.



.
 

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus