"Une fin de carrière, c'est quand même dur à admettre" : Pierre Ambroise Bosse, champion du monde de 800m, prend sa retraite et n'ira pas aux JO

À 31 ans, Pierre-Ambroise Bosse a annoncé dans une interview au journal L'Équipe mettre un terme à sa carrière sportive. Souffrant de douleurs et de blessures à répétition, le coureur de 800m, sacré champion du monde dans sa discipline en 2017, a choisi d'écouter son corps plutôt que son ambition, qui devait pourtant le porter aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Une nouvelle accablante, qui met cependant fin à des mois de douleur, aussi bien physique que morale. Dans une interview accordée au journal L'Équipe ce mardi 26 décembre 2023, Pierre-Ambroise Bosse, coureur de 800m sacré champion du monde en 2017, a annoncé mettre fin à sa carrière sportive.

Une décision nécessaire, mais difficile à prendre pour ce licencié de Lille, qui se ferme définitivement les portes des Jeux olympiques de 2024 à seulement huit mois de leur lancement, le 26 juillet prochain.

Un départ longuement réfléchi

Pourtant, ce détenteur du record de France du 800 m (1'42''53) en 2014 se préparait assidûment pour les JO depuis plusieurs mois. "J'ai envie d'aller aux Jeux, mais je sais que mon corps me l'interdit...", admet Pierre-Ambroise Bosse avec amertume lors de son interview pour L'Équipe. "Au début, je n'ai pas osé le dire à mes proches pour ne pas leur faire de peine. Ma mère, son rêve, c'était que j'aille aux Jeux à Paris. Une fin de carrière, c'est quand même dur à admettre."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par KITA (@kita.officiel)

Le Nantais de 31 ans, licencié à Lille depuis 2018, affirme penser à sa retraite depuis déjà quelques années. En 2021, il avait arrêté les entraînements de haut niveau et avait bien failli baisser les bras, avant de se remettre au sport. Un an plus tard, il était même revenu sur le plan physique, en travaillant ses muscles et ses articulations à la natation. "Je pensais m'en sortir autrement [qu'en travaillant la vitesse]. Le 800m, c'est 28 km/h (de moyenne), mais ça fait des mois que je ne le tiens plus au courant."

L'origine de tous les maux

C'est donc avec regrets que le sportif a officiellement mis un terme à sa carrière, laissant définitivement derrière lui ses ambitions olympiques. "J'aurais aimé me battre jusqu'au bout pour les Jeux mais je n'y arrive plus. Il faut que j'arrête de me mentir à moi-même."

Malgré tout, "PAB" assure se sentir mieux depuis qu'il a pris cette décision. Une libération qui va lui permettre de prendre un repos bien mérité, pour peut-être enfin voir guérir sa douleur au tendon ischio-jambier, qui le poursuit depuis 2014, après un stage en Afrique du Sud. Dès lors, chaque accélération lui a coûté physiquement, bloquant sa vitesse et ses perspectives d'amélioration.

Une opération du tendon il y a un an lui avait laissé espérer un retour en force pour la saison suivante. Mais dès le mois de mai, son ischio-jambier l'avait de nouveau lâché, le forçant à prendre un nouvel arrêt sportif. C'est donc après dix ans d'exploits sportifs que le recordman lillois met de côté la course de haut niveau, pour le pire, mais surtout pour le meilleur.