PORTRAIT. Objectif marathon de New-York pour Perrine Courouble, 37 ans qui a fait le voyage depuis Villeneuve d’Ascq

Dimanche 5 novembre, Perrine Courouble sera au départ du marathon de New-York avec son frère Alexis. Amatrice de course à pied, cette entrepreneure de 37 ans n’a jamais couru de marathon de sa vie. Originaire de Villeneuve d’Ascq, elle s’apprête à relever ce défi en famille.

"C’était le projet de nos parents de nous emmener à New-York pour le marathon" raconte Perrine Courouble, Villeneuvoise de 37 ans qui s’apprête à courir le marathon de la Grosse Pomme pour la première fois. Tout est parti du projet de trois couples d’amis : inscrire leurs enfants au marathon de New-York pour passer une semaine en famille, tout en relevant un "challenge sportif".

Ce challenge, ce sont les plus jeunes qui s’y attellent. "Les enfants courent et les parents regardent" s’amuse Perrine, qui prendra le départ de la course avec un groupe de dix personnes âgées de 20 à 40 ans.

Une nouvelle hygiène de vie

Avant de se lancer dans l’aventure, Perrine Courouble avait déjà l’habitude de courir. Mais pour venir à bout des 42km, cette maman a démarré un entraînement intensif depuis le mois de juillet. Au programme, trois séances par semaine auxquelles s’ajoutent du cardio, du crossfit et du vélo. Pour varier les sorties, elle s’est également rendue au Cap Gris-Nez pour se frotter au parcours du trail de la Côte d’Opale.

Préparer ce marathon c’est aussi bousculer ses habitudes. Pour avoir les meilleures sensations durant la course elle a modifié ses habitudes alimentaires et de sommeil, ce qui n’est "pas toujours simple avec trois enfants" plaisante-t-elle.

L’objectif : finir le marathon

Pour le premier marathon de sa vie, Perrine espère avant tout réussir à finir la course. Bien qu’elle garde comme objectif de réaliser l’exploit en cinq heures.

L’idée c’est de finir la course et de passer un bon moment, on n’est pas là pour regarder notre montre et nos baskets

Perrine Courouble

Pour se motiver, elle peut compter sur ses partenaires de course. Ils sont dix à avoir été inscrits par surprise par leurs parents. Pour se reconnaître dans le peloton, ils se sont confectionné des maillots vert fluo, arborant leurs noms ainsi que leur pays d’origine.

À quelques jours de la course, ils logent tous dans le même hôtel new yorkais et s’entraînent ensemble. Avec cet esprit de groupe, Perrine n’a pas le temps de stresser : "je n’ai pas vraiment d’appréhension avant la course, on est trop contents d’être là. On a surtout envie d’arriver au bout."

Héritage familial

En 2012, les parents de Perrine avaient déjà fait le voyage à New-York pour se frotter au marathon, mais en raison d’intempéries, ce dernier n’avait pas pu avoir lieu. Cette année, ils seront de l’autre côté de la barrière pour soutenir leurs enfants.

"Nos proches nous soutiennent dans ce projet, on espère les rendre fiers" confie Perrine. Outre-Atlantique, elle pourra compter sur le soutien de son mari et de ses trois enfants qui ne manquent pas de lui envoyer des vidéos pour lui donner le courage d’aller jusqu’au bout.

Si elle n'a pas encore couru son premier marathon, Perrine Courouble voit déjà plus loin : "j’ai envie d’en faire d’autres et d’embarquer mes amis avec moi." L’année prochaine, la Villeneuvoise espère courir le marathon de La Haye, aux Pays-Bas, avec sa meilleure amie.