LOSC : Gérard Lopez rachète le club frontalier du Royal Excel Mouscron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marianne Chenou
Le président du LOSC a insisté pour que le club belge garde "son identité propre".
Le président du LOSC a insisté pour que le club belge garde "son identité propre". © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Lille et Mouscron s'affrontaient le samedi 18 juillet en match amical, l'occasion pour les présidents des deux clubs d'officialiser le rachat du Royal Excel Mouscron par une société de Gérard Lopez. 

À l'occasion du match amical de football LOSC-Mouscron, ce samedi 18 juillet en fin d'après-midi, les deux clubs ont officalisé le rachat du club belge par son voisin lillois. 

Gérard Lopez avait depuis plusieurs semaines évoqué un rapprochement logique. Il a précisé que ce n'était pas le LOSC qui rachetait le club belge, mais bien lui-même, "avec l'une de [ses] sociétés". "Mouscron n'est pas un club satellite. C'est pour ça que je l'ai acheté en mon nom. Dans un premier temps, on va pouvoir placer certains joueurs avec du talent. Il y a un partenariat avec Mouscron pour mettre à disposition des éléments. En parallèle, j'aimerais que cela devienne une plateforme pour les jeunes joueurs belges", a insisté le président du LOSC, lors d'une conférence de presse organisée pour l'occasion.

Patrick Declerck, président du Royal Excel Mouscron a expliqué les raisons de ce rachat : "Avec le vice-président, nous nous sommes dits que la meilleure période du club, c'était il y a 10 ans sous la direction des Lillois."  

Gérard Lopez spectateur présent, mais dirigeant effacé

"C'est un projet hyper excitant. J'aime le foot. Ça ne sera pas étonnant de me voir ici au Canonnier. J'ai insisté pour que l'équipe dirigeante continue à être présente", a spécifié Gérard Lopez. Cela signifie que Patrick Declerck et Paul Allaerts, respectivement président et directeur général du club, continueront d'exercer leurs fonctions. 

Les centres de formation respectifs des deux clubs seront conservés. "Ce sont deux clubs séparés, a précisé le président du LOSC. Un regroupement ne nous a même pas effleuré l'esprit."

Par ailleurs, interrogé sur le devenir de Victor Osimhen, dont le contrat à Naples n'a toujours pas été signé, Gérard Lopez s'est refusé à tout commentaire.  

Fernando da Cruz, nouvel entraîneur

Le recruteur du LOSC Fernando da Cruz devient entraîneur du Royal Excel Mouscron, aux côtés de Diego Lopez, nommé directeur sportif. 

Le Français est plein d'ambition pour le club qu'il a déjà entraîné en 2015 : "Le niveau du championnat belge a augmenté. Il faudra allier jeunesse et expérience pour que ça marche. Il faudra être le plus ambitieux sur le classement", a-t-il précisé. "L'objectif, c'est de construire un effectif qui nous permet de former les jeunes et de nous maintenir en Pro League [la première division belge]. Le championnat belge est plus difficile qu'on le pense. Charleroi et Anvers se sont ajoutés aux équipes déjà fortes."

Diego Lopez a pour sa part affiché une grande ambition de recrutement belge : "On veut un effectif avec de l'expérience. On veut du talent et si possible belge au maximum. On cherche des jeunes avec un potentiel."

Le club, 10e (sur 16) la saison passée, permettra également au LOSC de faire jouer des jeunes dont le niveau est encore trop faible pour la première division française. "Il y a un trou entre le National 3 et des clubs qui jouent les compétitions européennes. En France, on n'a pas de championnat de réserves "pro"", a dénoncé Gérard Lopez. 

Ce rachat du club belge sera donc à la fois un vivier de talents belges et un moyen d'entraîner les jeunes du LOSC au niveau, selon les ambitions avancées par les encadrants. 

Un match amical pour sceller les liens entre Lille et Mouscron

Les deux clubs se sont affrontés au stade du Cannonier, terrain des Belges, un premier match depuis le confinement et l'arrêt du championnat pour les Lillois. 

Les Dogues l'ont emporté 2 buts à 1, le club belge a réduit le score dans les derniers instants du match.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.