• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : “Il y a de la bonne humeur de partout” chez les Dogues, selon Galtier

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC. / © MAXPPP
Christophe Galtier, entraîneur du LOSC. / © MAXPPP

L'entraîneur du LOSC a souligné l'état d'esprit de ses joueurs ce lundi en conférence de presse, deux jours après la victoire face à Nantes, qui a permis à son équipe de s'installer à la 2e place de la Ligue 1. Mais Galtier compte bien maintenir le niveau d'exigence pour poursuivre cette dynamique.

Par TM

Le jour et la nuit. Ou inversement. Le baromètre du LOSC est au beau fixe en ce début de saison, après un exercice 2017/2018 catastrophique, qui aurait pu s'achever par une descente du club. Le traumatisme de cette année noire semble bien évacué, et les résultats sont là : 4 victoires, 1 nul et un faux-pas à Angers, qui font du LOSC aujourd'hui le dauphin du PSG, après six journées de championnat.

De quoi donner le sourire à tout le monde à Luchin : "Il y a de la bonne humeur de partout. C’est toujours un bon signe de voir les joueurs rester, même lorsque leur séance est finie", se réjouit ce lundi Christophe Galtier. Le coach du LOSC appelle ses troupes, composées de "bandes de potes" à "maintenir cet état d’esprit". Selon lui, "c'est pour cela que tout le monde fait l’effort pour tout le monde pendant les matchs".

Le LOSC a bien démarré samedi face à Nantes (2-1) une semaine à trois matchs qui se poursuit avec un déplacement à Bordeaux mercredi (19h), et la réception de Marseille dimanche (21h). Des adversaires européens face auxquels les Dogues auront tout intérêt à maintenir le "niveau d'exigence" fixé par leur entraîneur.
 

LOSC

LIVE : La conf' de presse de Christophe Galtier avant Bordeaux - LOSC


Gare au relâchement


Si le classement est à ce stade "anecdotique" pour lui, Christophe Galtier est satisfait du nombre de points pris (13) depuis le début de saison. Mais le LOSC aurait pu en perdre quelques-uns à cause de fin de matchs compliquées, alors qu'il pouvait paraître à l'abri : Lille, qui menait 3-0 à Amiens à un quart d'heure de la fin, a vu les Picards revenir à une petite longueur (3-2) avant le coup de sifflet final. Samedi à Pierre-Mauroy, c'est Nantes qui a réduit le score à 2-1 une dizaine de minutes avant la fin. 

Galtier balaye l'excuse physique, et met en garde contre les "signes de relâchement, de facilité". Il demande à ses joueurs de rester concentrés quand ils dominent largement au score, et de "renvoyer l'image d’une équipe qui ne laisse aucune chance à l’adversaire". L'entraîneur avoue s'"interroger" aussi sur ses choix de changements durant ces rencontres.

Enfin sur sa situation personnelle (fin de contrat en juin prochain), Christophe Galtier affiche là aussi une grande sérénité : "Je suis heureux, très heureux d’être ici. Mais je suis focus sur mes objectifs. Je suis heureux d’être dans ce club là, heureux tous les jours dans mes relations avec mes collaborateurs. Être un entraîneur en fin de contrat n’est pas un problème pour moi, du tout". 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus