• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : Nicolas Pépé est “quasiment impossible à arrêter”, selon le Toulousain Max-Alain Gradel

Nicolas Pépé fait souffrir les défenses de Ligue 1 cette saison avec le LOSC. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Nicolas Pépé fait souffrir les défenses de Ligue 1 cette saison avec le LOSC. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Max-Alain Gradel, le capitaine ivoirien de Toulouse, attend avec impatience la venue de son "petit frère" Nicolas Pépé dimanche avec le LOSC. Auteur d'une "saison incroyable", son compatriote est "quasiment impossible à arrêter dans un bon jour", estime-t-il.
 

Par AFP

Comment allez-vous accueillir Nicolas Pépé, votre coéquipier en équipe de Côte d'Ivoire, si efficace actuellement ?

Max-Alain Gradel : "C'est un petit frère. C'est un collègue. J'attends dimanche. C'est un plaisir de le retrouver. J'espère qu'il ne sera pas aussi en forme que dimanche dernier contre le Paris Saint-Germain (deux passes décisives et un but). On avait gagné le match aller à Lille (1-2, avec deux buts de Gradel, NDLR). Je pense qu'il voudra en plus prendre sa revanche. On s'entraîne ensemble en équipe nationale. Du coup, je sais à peu près comment il joue. Mais ces joueurs-là, c'est quasiment impossible de les arrêter dans un bon jour". 

Êtes-vous étonné par son efficacité cette saison, avec déjà 19 buts et 11 passes décisives ?

M-A.G. : "Étonné ? Non. En Côte d'Ivoire, on est très content de ce qu'il réalise. Après, on connaît ses qualités, on sait ce qu'il est capable de faire. Et il n'a pas fini de montrer tout son potentiel. On est très heureux d'avoir ce joueur avec nous en équipe de Côte d'Ivoire, il faut en profiter au maximum. Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir un joueur comme ça dans son équipe. Pendant la CAN (la Coupe d'Afrique des nations, du 21 juin au 19 juillet en Egypte) avec l'équipe nationale, il faudra l'encadrer, faire le maximum pour lui afin qu'il puisse jouer comme il le sent. Il est arrivé petit à petit en sélection. Maintenant, il commence à vraiment s'imposer". 

Si la Côte d'Ivoire réussissait la CAN, Nicolas Pépé serait-il, à vos yeux, un candidat pour le Ballon d'or africain ?

M-A.G. : "Je ne connais pas les règles. Je ne sais pas si on prend trop en compte les coupes d'Europe, la Ligue des champions. Mais je pense que oui. Oui ! Si on se base sur ses statistiques. Et si la Côte d'Ivoire réussit la CAN - c'est ce que je souhaite - il méritera d'être pris au moins parmi les nommés. Il fait vraiment une saison incroyable !"
 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus