Cet article date de plus de 3 ans

Affaire du violeur de la Sambre : combien de victimes en Belgique ?

Le violeur présumé dit "de la Sambre" a été incarcéré ce mercredi pour 19 viols et agressions sexuelles perpétrés dans ce secteur depuis plus de 20 ans. Dino Scala, 56 ans, a commis sa dernière agression à Erquelinnes en Belgique, où il pourrait également être confondu dans d'autres affaires.
© DR
Arrêté lundi par le SRPJ de Lille (police judiciaire) près de chez lui à Pont-sur-Sambre, Dino Scala, père de famille de 56 ans, a été mis en examen et incarcéré ce mercredi pour 19 viols et agressions sexuelles, commis depuis 1996 dans le bassin de la sambre, autour de Maubeuge.

C'est une dernière agression sexuelle commise le matin du 5 février dernier dans le quartier de la gare à Erquelinnes, juste de l'autre côté de la frontière en Belgique, qui a précipité sa chute. Des images de vidéosurveillance notamment ont permis d'identifier son véhicule, après qu'il s'en est pris à une adolescente qui se rendait en cours. 

Durant sa garde à vue, le suspect "a souhaité collaborer à l'enquête" selon le procureur de Valenciennes Jean-Philippe Vicentini, en révélant notamment de manière spontanée qu'il avait fait "une quarantaine de victimes" tout au long de son parcours criminel. 


"Le violeur matinal"

Dans le secteur d'Erquelinnes (Belgique), commune limitrophe de la ville de Jeumont (France), la police locale recherche depuis des années un homme qu'elle appelle en interne "le violeur matinal". Un individu qui a commis depuis 2004 au moins huit viols ou agressions sexuelles sur des victimes mineures ou majeures. Toujours en janvier ou en février, et tôt le matin avant la levée du jour. 

Un ADN a pu être prélevé dans l'une de ces huit affaires. Selon nos informations, il s'agit bien de l'empreinte génétique de Dino Scala. "Le violeur matinal est le violeur de la Sambre", affirme une source proche du dossier. Au-delà de l'ADN, le mode opératoire de l'agresseur est similaire à celui qui a été utilisé côté français. Avec la dernière agression commise début février, on dénombre donc au moins neuf victimes présumées en Belgique.

Les autorités du royaume devront prochainement décider ou non de se dessaisir du dossier au profit des services français. Le violeur présumé pourrait donc très bien être jugé en France, pour les faits qu'il est soupçonné d'avoir commis Outre-Quiévrain.

Si les enquêteurs peuvent à ce jour imputer au suspect une trentaine d'agressions au total des deux côtés de la frontière, dont un tiers environ sont des viols, le SRPJ de Lille va poursuivre ses investigations afin de déterminer si ce nombre n'est pas bien plus important. 

Dans les 19 affaires françaises dans le cadre desquelles Dino Scala est aujourd'hui poursuivi, les faits ont été commis entre 1996 et 2012, toujours en période hivernale (octobre à mars), et jamais après 8h du matin. Les victimes sont âgées "de 13-14 ans à une cinquantaine d'années".
Le "violeur de la Sambre" mis en examen et incarcéré

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire du violeur de la sambre faits divers belgique international