Le plan feu explosion déclenché au centre hospitalier de Maubeuge

Le plan feu explosion a été déclenché en début d'après-midi à l'hôpital de Maubeuge. En cause : une odeur suspecte sur le réfrigérateur de la chambre d'un patient. Les sapeurs-pompiers et les forces de l'ordre ont été mobilisés pour procéder à des vérifications et sécuriser les lieux.

Les secours ont été alertés à 13h35 du déclenchement du plan feu explosion par le service de sécurité du centre hospitalier de Maubeuge. Quelques minutes avant, "une aide-soignante du service de courts séjours gériatriques s'est plainte de picotements", explique Nadia Duez, directrice de garde de l'établissement, "le personnel hospitalier a rapidement suspecté une fuite de gaz dans le service".

Une fuite sur un réfrigérateur

Les pompiers ainsi que la police nationale sont donc intervenus pour procéder à des vérifications. L'origine de la fuite a vite été trouvée : il s'agissait du réfrigérateur de la chambre d'un patient. Ce dernier, ainsi que le patient de la chambre voisine, ont été transférés vers d'autres chambres par mesure de sécurité. "Ils ne souffrent d'aucune intoxication", confirme Nadia Duez.

L'aide-soignante a elle aussi été auscultée au service des urgences. Ne présentant aucun trouble, elle a repris le travail dans la foulée.

Pendant près d'une heure et demie, le niveau concerné de l'établissement a été fermé au public, les patients sont restés confinés dans leurs chambres. Certains services comme les urgences ont pu continuer de fonctionner normalement.

À 15h, le frigo étant mis hors de portée, le risque était complètement maîtrisé. L'ensemble du centre hospitalier a pu rouvrir ses portes.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité