Polémique : Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, s'étonne de la manifestation de soutien à MCA Maubeuge

"Comment imaginer que cette manifestation d’aujourd’hui à Maubeuge est moins dangereuse que la reprise des matchs de foot et la reprise du championnat de football" s'est demandé le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, sur Twitter. Indignation des internautes.
Le président de l'Olympique Lyonnais s'est étonné de la manifestation MCA de Maubeuge
Le président de l'Olympique Lyonnais s'est étonné de la manifestation MCA de Maubeuge © Capture d'écran Twitter @JM_Aulas
C’était le premier rassemblement d’une telle ampleur depuis la fin du confinement. Samedi 30 mai, des milliers de personnes ont manifesté à Maubeuge pour s’opposer au plan d’économies de Renault et au transfert de la chaîne d’assemblage des Kangoo vers Douai. Syndicats, élus, simples habitants… ils étaient plus de 8000 d’après les organisateurs à avoir défilé depuis l’usine MCA jusqu’à l’hôtel de ville de Maubeuge pour préserver leurs emplois. 
 
Alors que les réactions au niveau national ne se sont pas faites attendre (Bruno Le Maire, ministre de l’économie, recevra les syndicats en début de semaine), Jean-Michel Aulas a lui aussi tenu à réagir sur les réseaux sociaux. Le président de l’Olympique Lyonnais (OL), qui s’oppose fermement à la décision du gouvernement de stopper net les championnats de Ligue 1, s’est étonné de la tenue d’une telle manifestation et s'est lancé dans la comparaison de la dangerosité d'une telle manifestation face à la reprise des matchs de football.
 

Manifestation moins dangereuse que la reprise des matchs ?


"Comment imaginer que cette manifestation d’aujourd’hui à Maubeuge est moins dangereuse que la reprise des matchs de foot et la reprise du championnat de football" s’est demandé le président de l’OL, accompagnant son post sur twitter du hashtag "ridicule."
 
Pourquoi réagit-il ainsi ? Parce que l’Olympique Lyonnais, 7ème au classement de Ligue 1 lors de l’arrêt des championnats, espérait décrocher une meilleure place. D’ailleurs, le club et son président ont de nouveau saisi la Ligue de Football Professionnelle pour "réétudier la position d’arrêter définitivement la saison 2019/2020 de Ligue 1 qu’elle a prise le 30 avril dernier de façon précipitée et hâtive."
 

Indignation


La députée LREM de Maubeuge, Anne-Laure Cattelot, n’a pas tardé à réagir, indiquant que Jean-Michel Aulas et en train de "toucher le fond", expliquant que "les habitants de Maubeuge et des alentours auraient préféré rester chez eux... C’est par sens du devoir et respect des travailleurs qu’ils sont dans la rue." 

Cette manifestation, non déclarée comme le rapporte nos confrères de la Voix du Nord, a bénéficié d'un accord tacite à condition que tout le monde porte un masque. Ce qui a été constaté pour la grande majorité des manifestants. 
 
Sur le groupe Facebook des salariés de l’usine MCA de Maubeuge, les internautes sont consternés par les propos du président de l’OL. "C'est sûr que des matchs de foot sont comparables à un risque de perte d’emplois" s’indigne Sabrina Lecerf. "Il compare une perte d’emploi à son championnat dans lequel il n'est pas capable de jouer le podium" poursuit Jérôme Dubreucq. 

Rénald Pouleur conclut ce débat avec une pointe d’humour, rappelant à Jean-Michel Aulas que "MCA est premier et pas septième", faisant référence à l’usine de Maubeuge considérée comme la plus performante du groupe Renault et au club lyonnais, 7ème au classement de Ligue 1.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société