Prison de Maubeuge : un détenu jette son urine sur les gardiens, ils menacent de bloquer l'établissement

Image d'illustration. / © MAXPPP
Image d'illustration. / © MAXPPP

Depuis deux jours, les gardiens du centre pénitentiaire de Maubeuge (Nord) sont la cible de jets d'urine de la part d'un détenu placé en quartier disciplinaire. Ils ont menacé ce vendredi de bloquer l'établissement si une solution n'était pas trouvée.

Par YF

"Depuis deux jours, un énergumène placé en cellule disciplinaire inflige un traitement inhumain à nos collègues en leur jetant son urine à chaque ouverture de porte", dénonce ce vendredi dans un communiqué le Syndicat Local Pénitentiaire Force Ouvrière (SLP-FO), alors qu'"une délégation du comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants" est actuellement en visite dans l'établissement.
 

Selon Christophe Muzzolin, secrétaire local du syndicat, ce détenu de droit commun, "âgé d'une vingtaine d'années", est arrivé au centre pénitentiaire de Maubeuge (Nord), il y a environ un an, mais n'a commencé à poser problème que récemment. "C'était un transfert MOS (Mesure d’Ordre et de Sécurité) en provenance de Laon, ce qui signifie qu'il avait déjà eu des problèmes de comportement", nous explique-t-il. "Là, il n'a pas de revendication claire, mais il a eu des soucis avec d'autres détenus et il venait d'être placé en quartier d'isolement. Comme il a réfusé de réintégrer sa cellule, il a été conduit en quartier de discipline, avec une gestion menottée pour tout déplacement".
 

"Il menace de passer aux excréments !"


Pour se protéger contre ses jets d'urine, les gardiens doivent revêtir des "combinaisons de peintre". "Tous les contenants lui ont été retirés mais il menace de passer aux excréments maintenant !", décrit le représentant syndical.

Dans son tract, le SLP-FO demande que "ce détenu parte au plus vite, car sinon ce ne sera pas de la pisse devant les portes du (centre pénitentiaire) de Maubeuge dans quelques heures mais la bonne odeur de pneu". Une message visiblement entendu par la direction interrégionale des services pénitentiaires qui a reçu Christophe Muzzolin ce vendredi. Selon lui, le détenu devrait être transféré prochainement.
   

Sur le même sujet

Les + Lus