"Sambre" : record d'audience pour la série inspirée de l'affaire Dino Scala

Publié le
Écrit par Laurie Colinet

La série "Sambre", dont les premiers épisodes ont été diffusés sur France 2 il y a quelques jours, fait un carton. 3,5 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous.

"J'ai dévoré la série en deux jours, c'était passionnant", Jocelyne, retraitée hautmontoise, ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en lançant le premier épisode de "Sambre". Mais la série l'a captivée : "j'ai aimé l'esthétique de l'image, l'ambiance et surtout le déroulé, chaque épisode représente le point de vue d'un personnage" explique-t-elle. Comme la sexagénaire, de nombreux téléspectateurs plébiscitent la série. Sur les réseaux sociaux, les éloges pullulent. 

1 million de vues en quelques jours

Inspirée de l’affaire Dino Scala, surnommé le "violeur de la Sambre", la série montre comment le prédateur a pu sévir entre 1988 à 2018, sans jamais se faire arrêter. Devant sa télévision, Annick Mattighello "s'y retrouve tout à fait". L'ancienne maire de Louvroil, incarnée au troisième épisode, ne voulait surtout pas rater la première diffusion, le lundi 13 novembre.

Comme elle, ils ont été près de 3,5 millions de téléspectateurs à regarder France 2, ce qui représente 18,6% de part d’audience. Et seulement trois jours après la diffusion des deux premiers épisodes, France Télévisions comptabilisait 1 million de vues sur sa plateforme, un record. 

Ce succès, Annick Mattighello le comprend : "les témoignages sont respectés et respectueux". Elle se dit sereine, "en ayant vu les deux premiers épisodes, je pense que mon personnage sera authentique et que son message sera au plus proche du mien". L'ancienne élue conclut : "avec cette série, j’espère simplement qu’il y aura un déclic pour les élus d’écouter leurs concitoyennes, de prendre en compte leur parole et de les accompagner dans leurs démarches". 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité