“Mon toit à moi” (7/8) : les deux visages de ma courée

Les courées on été créées à la fin du XIXe siècle, lors de la révolution industrielle / © Les Haut-Parleurs
Les courées on été créées à la fin du XIXe siècle, lors de la révolution industrielle / © Les Haut-Parleurs

Des maisonnettes blotties autour d'une cour : à première vue, les courées sont pittoresques. Mais s'ils ne sont pas rénovés, ces logements peuvent devenir vraiment insalubres. Enquête sur ces habitats typiques du Nord de la France.

Par Asma Boulouiz, Emma Chevaillier / Les Haut-Parleurs

Les courées, c'est une entrée étroite, une cour centrale et une ou deux rangées de maisons basses. On trouve ce type d'habitat à Lille, Roubaix et Tourcoing.

Vivre en courée cela peut être attractif. Ce sont des logements conviviaux et charmants qui intéressent notamment les étudiants. Mais il y a l'envers du décor, avec des problèmes de surpeuplement et d'insalubrité.

Ces petites maisons, collées entre elles, ont souvent bien besoin d'être rénovées. Certaines associations viennent en aide aux locataires, qui ont parfois du mal à faire valoir leurs droits.

Les deux visages des courées

 

 

Les courées on été créées à la fin du XIXe siècle, lors de la révolution industrielle, pour loger les nombreux ouvriers dans les usines de la région. Les patrons les ont fait construire pour attirer la main d'oeuvre venue des campagnes. De nombreuses familles y vivaient à l'étroit.

A la fin du XXe siècle, les ouvriers sont devenus propriétaires de ces logements, mais n'ont pas forcément les moyens de les quitter...


Crédits


Ecriture et réalisation : Asma Boulouiz, Emma Chevaillier
DA et rédaction en chef : Hélène Seingier
Animation et formation : Flora Bellouin, Camille Gallard, Quentin Obarowski
Merci à Aziza, Nassim, Samuel. Au café romain : Serge, Danielle, Pierre, Christophe, GGBH. Au sociologue Xavier Cadet et à Julien Pitinome.
Archives et chiffres : "A l'ombre des usines", film de Yohann Lafort - 23e rapport annuel sur le logement de la Fondation Abbé Pierre, Facebook de la courée Cacan, Clairance-urba
Musique : Ozzi Pizzicato


France 3 Hauts-de-France, partenaire des Haut-Parleurs

Les "Haut-Parleurs", c'est quoi ?

C'est un projet collaboratif de production et de formation au journalisme de la "Haut-Parleurs Académie", qui parie sur la jeunesse et la mixité, mené par La Condition Publique à Roubaix avec l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille et le nouveau média "Les Haut-Parleurs", co-produit par Fablabchannel et TV5MONDE.
France 3 Hauts-de-France s'associe à la diffusion de ces reportages, pour leur donner toute la visibilité qu'ils méritent !

"Mon toit à moi"

Un logement, c'est bien plus qu'un toit sur la tête. Gardien de l'intimité, il héberge parfois des cohabitations improbables. Luxueux ou insalubre, ultra-connecté ou traditionnel, il est ancré dans un quartier et raconte une partie de notre identité.
Dans cette série de vidéos sur le thème du logement, avec la complicité de la réalisatrice Camille Gallard, des jeunes de Lille et Roubaix, étudiant(e)s en journalisme et engagé(e)s dans la cité, mettent en images notre rapport à l'habitat.

Les Haut-Parleurs en ligne :
Internet : http://www.leshautparleurs.com
Facebook :  https://www.facebook.com/leshautparleurs
Twitter :  https://twitter.com/HautParleurs_
Youtube : https://www.youtube.com/leshautparleurs

A lire aussi

Sur le même sujet

La recette en vidéo du mille-feuilles meringué aux fleurs et fruits rouges

Les + Lus