Nord : le Premier ministre répond au vidéaste Gaspard G après sa vidéo sur la détresse des étudiants

Jean Castex a appelé le vidéaste nordiste Gaspar G. après sa vidéo sur la situation psychologique des étudiants. Le Premier ministre questionne l'hypothèse de laisser les étudiants aller une fois par semaine en cours même en cas de troisième confinement. 

Le Premier ministre s'est entretenu avec le vidéaste pendant quelques minutes.
Le Premier ministre s'est entretenu avec le vidéaste pendant quelques minutes. © Capture d'écran Instagram / DR

Gaspard Guermonprez, un vidéaste nordiste, a publié le 23 janvier une vidéo, vue plus de 2 millions de fois sur Instagram, intitulée "Les meilleures années de nos vies" qui a interpellé jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gaspard Guermonprez (@gaspard_g)

En noir et blanc, face à la caméra, le jeune de 23 ans dresse le sombre tableau de la situation des étudiants en France, grâce à des témoignages récoltés autour de lui. "Nous, étudiants de France, vivons littéralement enfermés depuis presque un an", résume Gaspard Guermonprez, originaire d’Englos. "Nous les étudiants, nous les confinés, nous les Robinsons modernes, notre avenir se ternit, nos rêves s’estompent, nos cours s’annulent. La lassitude et l’incertitude font désormais partie de notre quotidien", témoigne le jeune homme.

J’ai regardé ta vidéo et elle m’a beaucoup ému.

Jean Castex, le Premier ministre.

Vers une exception pour les étudiants dans un hypothétique troisième confinement ?

La vidéo a été repérée par l’entourage du Premier ministre, Jean Castex, et ce dernier lui a même passé un coup de fil, le 26 janvier, 48 heures après la publication de la vidéo. L’échange a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux par le vidéaste qui assure néanmoins que le Premier ministre ne lui a fait aucune "exclu". "J’ai regardé ta vidéo et elle m’a beaucoup ému", assure l’ex-maire de Prades qui ajoute qu’il se "débat pour améliorer la situation des étudiants".

A quoi sert de vivre si c’est pour laisser la place à une génération de morts-vivants ?

Gaspard G, vidéaste.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gaspard Guermonprez (@gaspard_g)

L’incertitude règne toujours sur l'instauration d’un reconfinement, mesure à laquelle de nombreux jeunes semblent ne plus souscrire. Sur ce sujet, Jean Castex ouvre la porte à la mise en place d’une exception pour les étudiants, qui pourraient continuer à être autorisés à aller en cours une fois par semaine. "Même quand on est confiné, on a pu, parfois, prévoir un certain nombre d’exceptions. Est-ce que compte tenu de la réalité des étudiants, on les fait rentrer dans les exceptions ? À quel moment ?", s’interroge Jean Castex.

Une mesure ardemment défendue par Gaspard Guermonprez. Car, en reprenant les mots du youtubeur, "à quoi sert-il de vivre si c’est pour laisser la place à une génération de morts-vivants ?".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société université éducation