Paris-Roubaix : l'autopsie de Michael Goolaerts confirme l'origine cardiaque du décès

Michaël Goolaerts. / © DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP
Michaël Goolaerts. / © DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP

L'autopsie du coureur belge Michael Goolaerts, décédé ce dimanche alors qu'il participait au Paris-Roubaix, confirme que le décès est du à un malaise cardiaque et non à la chute. D'autres examens ont été ordonnés par le parquet de Cambrai, qui supervise l'enquête.

Par Jeanne Blanquart

L'autopsie du coureur belge Michael Goolaerts a été réalisée ce mercredi matin. Les résultats, transmis par le parquet de Cambrai cet après-midi, confirment que la mort du jeune homme a bien été causée par un problème cardiaque. 

"Le décès est d'origine cardiaque et c'est ce malaise qui a provoqué la chute", précise le procureur de Cambrai, Rémy Schwartz. En revanche, "nous n'avons pas encore d'explications sur l'origine de ce malaise cardiaque.

Chute dû à un malaise cardiaque ou malaise cardiaque dû à une chute ? Dimanche après-midi, il était très difficile de répondre de manière définitive à cette question. Mais très vite, au vu des images, il était apparu que le malaise était une cause de la chute. L'autopsie vient donc le confirmer.

Paris-Roubaix : Michael Goolaerts au sol lors du passage du peloton
La chute de MIchael Goolaerts filmée par un amateur (vers 0'55)

Des examens complémentaires


Des examens microscopiques et toxicologiques supplémentaires ont été ordonnés pour tenter de comprendre ce qui a provoquer ce malaise cardiaque. Seront notamment analysées d'éventuelles présences d'alcool, de médicaments et de stupéfiants. 

Les résultats seront connus dans les semaines à venir. 



L'enquête, confiée à la gendarmerie, est toujours en cours. "Ce n'est pas une enquête pénale, c'est une enquête qui vise, quand les circonstances d'un décès sont inexpliquées, ce qui est le cas quand un jeune homme de 23 ans meurt de manière quasi subite, à élucider les circonstances sans pour autant présumer l'existence d'infractions", précisait le parquet de Cambrai lundi.


A lire aussi

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus