"Patrick Bruel, c'est mon frère. Il m'aide à croire en mes rêves", affirme Ycare, qui a composé l'hymne des Enfoirés

Révélé par La Nouvelle Star sur M6 en 2008, Ycare a enchaîné les tubes avant de se faire oublier et de vivre des heures sombres. Désormais, il est partout, de la salle Pleyel à Paris au Zénith de Lille en passant par la troupe des Enfoirés, pour laquelle il a écrit l'hymne "Jusqu'au dernier", sorti sur le disque des Restos le 2 mars 2024. C'est Patrick Bruel qui en a composé la musique, lui qui croit beaucoup au potentiel du chanteur franco-libano-sénégalais.

"Patrick Bruel, c'est mon ami, mon frère, un mentor. Un exemple." Ycare ne tarit pas d'éloges sur le chanteur de Casser la voix, qui l'encourage, le pousse à aller de l'avant et à croire en lui. Ensemble, ils ont composé Jusqu'au dernier, l'hymne des Restos du cœur, interprété par les Enfoirés, dont l'album annuel est sorti le 2 mars 2024.

"C'est quelque chose de sérieux pour moi, affirme Ycare. Je prends ça avec beaucoup de gravité, je me suis même fait tatouer le symbole de l'association sur le bras. Un jour, j'ai vu un camion des Restos aux Invalides, avec cette immense file, et le soir-même, j'écrivais la chanson d'une traite. Patrick m'a aidé à terminer la musique."

Composer l'hymne des Enfoirés, c'est peut-être le plus grand honneur de toute ma vie.

Ycare

"C'est peut-être le plus grand honneur de toute ma vie ! s'exclame-t-il. Il ne devrait pas y avoir des gens qui ont faim, trop chaud ou trop froid. Je suis fier d'apporter ma toute petite pierre à l'édifice."

"Je veux croire que si chacun fait sa part on finira par endiguer ça. Tant que je serai utile, j'y serai. Tant qu'on m'invitera, j'irai."

Aujourd'hui, Ycare sort un nouvel album de duos, Nos futurs, un titre dramatique à l'oral, mais qui à l'écrit est plein d'espoirs. Son dernier single, La vie normale, est sorti en février 2024.

"Avec Gauvain Sers, merveilleux d'humilité et de simplicité, on joue au foot ensemble tous les lundis depuis 4-5 ans. Quand je rentre en cityscoot, me retrouver au feu à côté de lui, c'est ça ma vie normale."

Sur cet album, on trouve également Origami avec un certain... Patrick Bruel. "Je crois que rencontrer quelqu'un peut changer ton existence, martèle encore Ycare. Il y a des gens qui parviennent à ouvrir des portes à l'intérieur de ta propre tête et à t'amener à avoir de nouveaux rêves, à continuer d'y croire."

"Un jour, Patrick m'a emmené à Bercy au concert d'Ed Sheeran et il m'a dit : « Regarde, il assure seul sur scène. Maintenant, rêve grand. »."

Révélé par La Nouvelle Star

Le rêve d'Ycare a commencé en 2008, alors qu'il était broker dans le trading des matières premières, après des études de management et marketing international. Sa cousine l'inscrit alors au casting de La Nouvelle Star sur M6. À peine passe-t-il son audition, au milieu de 28 000 candidats, qu'il décide d'appeler à son bureau pour quitter son poste. 

"Pour la première fois, se souvient-il, je faisais quelque chose qui n'était pas utile qu'à moi. Quand j'ai chanté, j'ai provoqué une émotion chez le pré-casteur, ça m'a bouleversé et ça a changé ma vie. Je suis sorti de là et oui, j'ai démissionné, parce qu'il n'y avait plus de marche arrière possible."

"Cette émission, c'était un exercice formidable, ajoute-t-il. Ça a été une mise en lumière assez brutale et rapide... Disons que j'aurais dû apprendre à chanter avant d'y aller." [Rires] Suite à cette expérience, Ycare fait plusieurs albums avant de vivre la nuit et d'enchaîner excès et idées noires. Une descente aux enfers, jusqu'à sa rencontre avec Axelle Red. Ensemble, ils écrivent le titre Animaux fragiles, qu'Ycare enregistrera avec Zaz.

"Cette chanson m'a remis à l'endroit. Elle m'a permis de mettre les mots sur quelque chose que je ne comprenais pas. C'est la force et en même temps le danger du métier qu'on fait. On met directement notre sensibilité en avant au quotidien dans notre travail. On ne met pas la poussière sous le tapis. C'est là, c'est devant nous donc ça peut brûler aussi."

"Axelle, c'est ma grande sœur. Elle m'a aidé, j'ai tout arrêté et tout a commencé." Rien que pour vous, le chanteur interprète Animaux fragiles en acoustique sur le plateau des Hauts en Scènes.

C'est d'ailleurs parce qu'il savait que ce contact avec la lumière serait incandescent qu'Assane Attyé a choisi Ycare comme nom de scène. "Parce que la mythologie grecque, parce que Dédale, parce que l'orgueil. Parce que vouloir voler comme Icare... Et se brûler les ailes. C'est ce qui m'est arrivé mais je ne pensais pas y survivre."

Alors, Ycare vit comme si chaque jour de sa carrière artistique était le dernier. Lorsqu'il a fait l'Olympia, il s'est tatoué la date sur le bras, comme s'il avait atteint un plafond. C'est Patrick Bruel (encore lui) qui l'a encouragé à continuer.

L'Olympia, ce n'est que le début. Pour toi, tout commence ici.

Patrick Bruel à Ycare

"Sur scène, je lui ai dit que j'allais arrêter, confie Ycare. Lui m'a répondu : « Tu es fou, ce n'est que le début. Tout commence ici. » Il ne me l'a pas dit tout à fait comme ça mais il m'a fait comprendre qu'il y a assez de plafonds dans nos existences pour qu'on s'en rajoute dans nos rêves."

Ycare est en tournée jusqu'à l'automne. Une vraie joie pour lui, qui fait des albums pour être sur scène. "Je ne suis pas un gars de studio, que ce soit d'enregistrement ou de télé. Sur les plateaux, je ne suis pas à l'aise." En tout cas, cela ne se voit pas, la preuve en images avec l'émission Vous êtes formidables du lundi 18 mars 2023.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Le chanteur Ycare est venu sur le plateau de "Vous êtes formidables" le lundi 18 mars 2024 présenter son dernier album "Nos futurs" pour lequel il part en tournée. ©FTV

Ycare sera en concert en Belgique à Bruxelles le 1er mai 2024 et à Liège le 2 mai. Il achèvera sa tournée au Zénith de Lille le 20 octobre. C'est aussi en octobre que sortira son livre autobiographique chez Plon. Quant au prochain album, les chansons sont déjà écrites. Il serait peut-être temps qu'Ycare se rebaptise Phénix. Et ce n'est pas moi qui le dis. C'est Patrick Bruel, évidemment.