Pollution aux particules fines : la vitesse réduite de 20km/h dans le Nord, le Pas-de-Calais et l'Oise

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler
Un embouteillage à Paris - Photo d'illustration
Un embouteillage à Paris - Photo d'illustration © VINCENT ISORE / MAXPPP

L'association chargée de surveiller la qualité de l'air dans les Hauts-de-France alerte sur un épisode de pollution aux particules fines qui persiste dans trois départements ce 15 janvier. Entre autres mesures, la vitesse sur les routes est réduite de 20km/h.

La préfecture des Hauts-de-France a annoncé une série de mesures s'appliquant dans le Nord, le Pas-de-Calais, et l'Oise, pour lutter contre un épisode de pollution aux particules fines. L'association agréée pour surveiller la qualité de l'air, Atmo, a classé les trois départements en "alerte sur persistance", ce qui veut dire que la concentration dans l'air dépasse, pour plus de deux jours, le seuil de 50 µg/m3.

Qu'est-ce qu'un épisode de pollution aux particules fines ?

"Les conditions météorologiques actuelles (brouillard, couche limite basse, vents calmes, températures négatives dans la nuit) ne permettent pas une bonne dispersion des polluants dans l’air. Les émissions de notre territoire s'accumulent depuis [le 13 janvier]" détaille Atmo dans un communiqué.

Ce sont les activités humaines qui déclenchent ces épisodes de pollution : circulation automobile, chauffage, activités industrielles et agricoles... Dès 2013, l'Institut national du cancer a établi une fiche repère pour étudier ces pollutions et leurs impacts sur la population française. 

"L’atmosphère est constituée de composés gazeux dans lesquels sont en suspension des aérosols de "particules" solides et liquides (PM pour particulate matter en anglais). Ces particules sont des polluants pour lesquels on ne peut définir de seuil au-dessous duquel il n’y aurait pas d’impact sur la santé. Les préoccupations sanitaires portent aujourd’hui sur les particules les plus fines, notamment d’origine automobile, car elles pénètrent profondément dans les poumons et peuvent avoir des effets systémiques" explique ainsi l'Institut

Quelles sont les mesures mises en place ?

Pour tenter de limiter l'impact de cet épisode nocif, la préfecture régionale a annoncé via un communiqué, et sur les réseaux sociaux, une série de mesures qui devront être appliquées jusqu'à 23h59 ce 15 janvier. 

La vitesse sur les axes routiers est abaissée de 20km/h sur tous les axes routiers limités à 90km/h ou plus. En zone limitée à 80km/h, la vitesse maximale autorisée est abaissée de 10km/h. Il est également interdit pour les particuliers de brûler à l'air libre des déchets organiques.

Les collectivités, les professionnels de l'agriculture et de l'industrie doivent eux aussi appliquer des mesures spécifiques, ou décaler certaines opérations et procédures. Toutes ces mesures pourraient être prolongées selon l'évolution de la situation. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.