Cet article date de plus de 3 ans

Les pompiers du Nord autorisés à garder leurs slogans sur les camions

Les pompiers du Nord sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour réclamer des moyens supplémentaires. Ils ont été jusqu'à peindre leurs slogans sur les camions. La direction avait porté plainte. Le tribunal administratif a autorisé ce mardi à ce que les inscriptions restent en place.
Les pompiers réclament des moyens supplémentaires et le font savoir directement sur leurs véhicules d'intervention.
Les pompiers réclament des moyens supplémentaires et le font savoir directement sur leurs véhicules d'intervention. © MaxPPP
Les pompiers nordistes vont pouvoir conserver leurs slogans de colère sur leurs véhicules. C'est ce qu'a décidé ce mardi le tribunal administratif de Lille.

La direction du service d'incendie et de secours (SDIS) du Nord avait porté plainte contre sept syndicats pour ces peintures. 

La juge a préféré prôner l’apaisement en ordonnant une médiation. C'est une satisfaction pour les syndicats qui dénonçaient une atteinte à leur liberté d'expression.

"C'est un grand pas, parce que c'est la première fois qu'on se fait attaquer en justice. Et il y a un retour assez positif de notre côté", témoigne Quentin De Veylder, secrétaire général CGT du SDIS du Nord.

"Notre liberté d'expression"

"On est soulagés et on laissera les calicots tant que l'assemblée générale n'aura pas décidé de les retirer", ajoute-t-il. "C'est un dossier épineux qui a un impact national."

"On nous renvoie vers une médiation d'avocat donc on ira vers la médiation d'avocat. Mais dans un premier temps, on ne peut pas nous retirer notre liberté d'expression et de fonctionner syndicalement."


Les pompiers manifestent leur mécontentement depuis le 20 novembre. Le SDIS du Nord est le plus important de France. Selon les syndicats, il manquerait 250 pompiers pour fonctionner correctement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers