Pourquoi Bersée est-il l'un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Pourquoi Bersée est-il l'un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ? / © FREDERIK GILTAY
Pourquoi Bersée est-il l'un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ? / © FREDERIK GILTAY

Des balades, des arbres et une grotte à la Vierge ... Des rues tranquilles, de la campagne et une église imposante ... On vous fait découvrir Bersée, un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais.

Par Elise Benoit

Dans un écrin de verdure, à vélo ou à pieds, découvrez ce petit paradis.

Ils sont plus de 2000 habitants à partager les rues de ce village où règnent la tranquillité et la douceur de vivre.

Bienvenue à Bersée !
 
Bersée, l'un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais.

C'est où Bersée ?

La campagne aux alentours de Bersée. / © SERGIO ROSENSTRAUCH
La campagne aux alentours de Bersée. / © SERGIO ROSENSTRAUCH

Bersée se situe dans la Pévèle (Nord) à une trentaine de kilomètres de Lille. Pour s'y rendre en train, la gare la plus proche est celle d'Orchies et il vous faudra parcourir huit kilomètres jusqu'au centre du village.
 


Ce qu'il faut savoir sur Bersée

L'histoire a traversé Bersée avec son lot de guerres et de conflits. Les Bersois auraient même connu la bataille de Bouvines, le 27 juillet 1214, ou la bataille de Mons-en-Pévèle en 1304.

De seigneurs en fiefs et grâce à une suite de mariages, la seigneurie de Wattines devient propriétaire de Bersée à la fin du XVe siècle jusqu'en 1700. En effet, Oger (ou Ogier) de Montmorency, baron de Wattines, épouse le 6 avril 1486, Anne de Vendegies qui apporte en dot la terre de Bersée.
 
L'église Saint-Etienne de Bersée. / © FREDERIK GILTAY
L'église Saint-Etienne de Bersée. / © FREDERIK GILTAY

Après la Révolution, la population de Bersée augmente petit à petit et compte 1588 habitants et 1081 hectares de superficie. Au XIXe siècle, on cultivait à Bersée, le blé, le colza, le lin, des légumes...

Au milieu du siècle, la betterave fit la fortune du pays, en particulier le commerce des graines de betteraves. Il y avait à l'époque deux moulins à blé, deux moulins à huile, des brasseries, une tannerie. L'industrie fut surtout celle de la confection, à l'atelier Malet au Pavé ou à domicile...

Les incontournables de Bersée

  • Le château seigneurial
Le château seigneurial au bout de l'allée du château. / © FREDERIK GILTAY
Le château seigneurial au bout de l'allée du château. / © FREDERIK GILTAY

Le château de Bersée est édifié à partir du XVe siècle par la famille de Montmorency. Reconstruit en 1615, c'est alors un imposant édifice, avec une haute tour d'entrée et des bâtiments divers, en pierre et briques, couverts en ardoises, entouré d'eau et de jardins.
 
Bersée_59

Au cours du XVIIe siècle, des transformations sont réalisées. En 1705, il est dessiné par le géomètre Darles et au XVIIIe siècle, il est peu à peu diminué et réduit à un logis flanqué de deux tours rondes coiffées en poivrières. Le bâtiment ne se visite pas, mais peut être observé depuis l'allée du château. 
 
  • La ferme de l'ancien Château d'Argérie
Si vous contournez les champs jusqu'à la rue R'Argèrie, vous découvrirez un site poétique. En 1717, le Château d'Argerie est construit dans un style français à la mode de l'époque à Lille. Il a été malheureusement détruit et il n’en reste qu’une tourelle hexagonale en pierre et brique ainsi que les bases des murs et les douves. Au XVIIIe, le lieu est transformé en ferme qui accueille toujours une exploitation agricole.
 
  • Le presbytère

Le presbytère de Bersée est une des plus anciennes demeures de Bersée construite au XVIIe siècle. Il accueille désormais l'école de musique du village.
 
Le presbytère de Bersée accueille l'école de musique du village. / © FREDERIK GILTAY
Le presbytère de Bersée accueille l'école de musique du village. / © FREDERIK GILTAY

Au cœur du village, dans la rue Saint Nicolas, vous pourrez découvrir le presbytère. En 1716, le presbytère est décrit comme "un grand et spacieux bâtiment de briques à deux étages avec cave, porte cochère et grange construite en bois dont le toit du corps de logis est recouvert de tuiles dites "d’escailles"". 
 
  • Le Calvaire des Quatre Bons Dieux
En venant du centre, tout au bout de la rue du Mingoval, vous pourrez découvrir un curieux monument, le Calvaire des Quatre Bons Dieux. 
 
Le Calvaire des Quatre Bons Dieux à Bersée. / © FREDERIK GILTAY
Le Calvaire des Quatre Bons Dieux à Bersée. / © FREDERIK GILTAY

Ce monument étonnant est constitué d'une double croix en fer forgé sur un socle de pierre. Sur cette croix, vous pourrez découvrir quatre représentations identiques du Christ. Elles sont adossées deux par deux et regardent dans quatre directions différentes. 
 
L'un des quatre Christ du Calvaire de Bersée. / © FREDERIK GILTAY
L'un des quatre Christ du Calvaire de Bersée. / © FREDERIK GILTAY

Nous sommes après la Révolution les quatre frères Ricourt, fils d’une famille aisée de cultivateurs, sont de retour au pays après avoir émigré. Il est raconté que la fratrie fut suspectée de sympathie contre-révolutionnaire. Ils furent arrêtés, mais réussirent à fuir, puis à quitter la France.

De retour, ils firent ériger quatre crucifix adossés, accomplissant ainsi le vœu qu’ils avaient formé, celui d’élever un monument à la gloire du Christ, s’ils revenaient vivants de leur exil. C'est le début de la construction du Calvaire des Quatre Bons Dieux.
 
  • L'église Saint-Etienne 

L'église Saint-Etienne est le fruit d’une suite de transformations successives. Elle a tout d'abord était un édifice du XIIe siècle puis a été transformée en Hallekerque au XVIe siècle.

Une très belle tour datée et ornée des armoiries des Montmorency a été ajouté à l'édifice en 1617-1620. Au XIXe siècle, des reconstructions modifient définitivement le bâtiment.
 
L'église Saint-Etienne de Bersée / © FREDERIK GILTAY
L'église Saint-Etienne de Bersée / © FREDERIK GILTAY
 
Les armoiries de Montmorency et de Lens sont représentées au-dessus du porche d’entrée de l'église Saint-Etienne de Bersée. / © FREDERIK GILTAY
Les armoiries de Montmorency et de Lens sont représentées au-dessus du porche d’entrée de l'église Saint-Etienne de Bersée. / © FREDERIK GILTAY


Une curiosité à ne pas manquer

Derrière l'église, découvrez la réplique de la grotte de Lourde.
 
La réplique de la grotte de Lourde derrière l'église Saint-Etienne à Bersée. / © FREDERIK GILTAY
La réplique de la grotte de Lourde derrière l'église Saint-Etienne à Bersée. / © FREDERIK GILTAY

En 1947, pour honorer une promesse qu'il aurait faite si tous les prisonniers berséens revenaient vivants, le curé du village vend sa maison pour ériger une réplique de la grotte de Lourde. Une histoire relatée par la Voix du Nord.
 


Une balade à faire

Au printemps, les coquelicots sont de la partie pour rendre romanesque les alentours des monuments.  / © FREDERIK GILTAY
Au printemps, les coquelicots sont de la partie pour rendre romanesque les alentours des monuments.  / © FREDERIK GILTAY

Découvrez le circuit des "Arbres de la Pévèle". En 5 ou 11 km, au départ de la place du Maréchal Alexander, vous pourrez parcourir l'ancienne voie ferrée désaffectée devenue sentier paysager où les ormes, saules et autres aubépines sont les vedettes du mont de Pévèle. Autre circuit, un peu plus long, celui des "Basses terres aux hauteurs de la Pévèle".
 
Les arbres des Pévèles / © FREDERIK GILTAY
Les arbres des Pévèles / © FREDERIK GILTAY
 

Imprimer les Pdf des balades


 
Les jolies rues de Bersée / © FREDERIK GILTAY
Les jolies rues de Bersée / © FREDERIK GILTAY
 
Au détour de votre balade, vous pourrez découvrir les pavés du secteur pavé d'Auchy-lez-Orchies à Bersée qui appartenaient à la course cycliste du Paris-Roubaix jusqu'en 2017.
  

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus