Cet article date de plus de 4 ans

Rachat du LOSC : bientôt un accord entre Michel Seydoux et Gérard Lopez ?

Ce jeudi, La Voix du Nord annonce qu'un accord final serait proche entre Michel Seydoux, l'actuel propriétaire du LOSC, et Gérard Lopez pour la vente du club. Dans l'entourage de l'homme d'affaires luxembourgeois, on se montre en effet optimiste sur l'avancée des discussions.

Michel Seydoux et Gérard Lopez en "négociations exclusives" depuis le 16 octobre.
Michel Seydoux et Gérard Lopez en "négociations exclusives" depuis le 16 octobre. © MaxPPP
"Un accord final serait (...) proche", assurent ce jeudi nos confrères de La Voix du Nord. Ce ne serait même qu'une "question de jours". "Les négociations et les discussions se poursuivent tranquillement et le tranquillement est important car on souhaitait que ce soit fait dans le calme et dans la confidentialité et pour l’instant ça fonctionne bien", nous a répondu, de son côté, un collaborateur de Gérard Lopez que nous avons joint par téléphone. "Je ne peux pas vous garantir une date, mais je ne peux pas vous dire non plus qu’il ne se passera rien dans les jours qui viennent".


D'après la même source, aucun rendez ne serait toutefois fixé "au jour d'aujourd'hui" entre Michel Seydoux et l'homme d'affaires luxembourgeois pour conclure un accord de rachat dès ce week-end. "Pour l'instant, on reste plutôt sur fin novembre". Gérard Lopez ne serait pas en France actuellement, ce qui n'empêcherait pas le dossier d'avancer. "Les avocats travaillent ensemble", nous indique-t-on. 


Pas découragé par les mauvais résultats du LOSC

En tout cas, les mauvais résultats actuels du LOSC - 18e de Ligue 1, en position de barragiste pour une descente à l'échelon inférieur - ne semblent pas avoir entamé la motivation de Gérard Lopez à reprendre le club. "A la limite, ça peut même favoriser un rachat plus rapide", estime son entourage. "Il est totalement conscient (du risque de relégation), mais ça ne changera pas du tout son projet de rachat du LOSC et d’en faire bientôt un gros club". 


Début novembre, le magazine France Football affirmait que Gérard Lopez n'investirait pas seul à Lille et qu'il serait épaulé par un autre partenaire, prêt à mettre 50 millions d'euros sur la table. "Gérard Lopez investit avec ses fonds personnels",  répond son collaborateur mais il n’est pas impossible que d'autres investisseurs étrangers l'accompagnent ensuite si la vente se conclut. "Je ne pense pas que le LOSC coûte plus cher que ce qu’avait prévu Gérard et qu’il ait besoin de quelqu’un pour le rachat en lui-même. En revanche, il n’est pas impossible qu’une fois le rachat fait, il puisse se dire qu’il y ait besoin d’investir pour le mercato ou les deux années à venir".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport