Covid-19. A Estaimpuis, ville frontalière fréquentée par les Nordistes, le masque est obligatoire

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM avec Matthieu Rappez et Lucie Martin
© FRANCE 3

Le rebon de l'épidémie de Covid-19 en Belgique et dans le Nord a conduit la mairie d'Estaimpuis, ville frontalière belge, à rendre le port du masque obligatoire.

Le port du masque est obligatoire depuis ce lundi dans tous les espaces publics d'Estaimpuis, en Belgique. Une mesure décidée par le bourgmestre de cette ville frontalière, Quentin Huart, pour lutter contre le rebon de l'épidémie de coronavirus. "On a 23 kilomètres de frontière commune avec la France, on a des familles entières qui n'ont pas pu se voir physiquement durant quasiment trois mois, donc on ne souhaite pas revivre ce confinement avec cette frontière qui pourrait être fermée", explique M. Huart. 
A Estaimpuis en Belgique, le port du masque est obligatoire
Cette nouvelle règle fait grincer quelques dents dans la commune, notamment chez ce cafetiers, qui ne la comprend pas : "On trouve ça aberrant, parce que dans les autres communes on n'est pas obligé. On a déjà des clients qui ont dit qu'ils allaient aller ailleurs, par exemple à Mouscron, juste à côté et au moins là-bas le masque n'est pas obligatoire".

250 euros

La décision interroge aussi dans la zone commerciale, très fréquentée par les Nordistes. "Ca devrait être partout pareil, estime une cliente. On est juste à côté, si c'est obligatoire ici et pas là-bas, ce n'est pas très logique".

"Que ce soit la Belgique ou la France, il faut que ce soit pour les deux pareil. Le port du masque obligatoire, même dans les rues, c'est bien", pense une autre.

Ne pas porter le masque dans les rue d'Estaimpuis, peut coûter désormais 250 euros d'amende.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.