Mort de 3 policiers de Roubaix : "parler d'eux devient nécessaire pour rendre hommage à leur destin", déclare Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est venu à Roubaix pour présider l'hommage à Manon, Steven et Paul. Il a remis la Légion d'honneur à titre posthume aux trois policiers du commissariat de Roubaix décédés en service dimanche 21 mai 2023 dans un accident de la route.

Cinq jours après le décès de Manon, Paul et Steven dans un accident de la route à Villeneuve d’Ascq alors qu'ils étaient en service, Emmanuel Macron a présidé ce jeudi 25 mai 2023 une cérémonie d’hommage à l’École Nationale de Police de Roubaix.

Les trois policiers ont perdu la vie dimanche 21 mai 2023 aux alentours de 7 heures du matin après avoir été percuté par une voiture qui circulait à contresens. Son conducteur, un jeune homme de 24 ans également décédé dans l'accident, présentait un taux d'alcoolémie de 2,08 grammes d'alcool dans le sang et était positif au cannabis.

Retrouvez les moments forts de cet hommage.

13h10 : les cercueils quittent l'Ecole Nationale de Police de Roubaix sur l'air de la Marche Funèbre de Chopin

La cérémonie s'est terminée à 13h10 et les cercueils ont quitté la place d'Armes de l'Ecole Nationale de Police de Roubaix dans une grande émotion.

durée de la vidéo : 00h04mn02s
Les cercueils ont quitté l'Ecole Nationale de Police de Roubaix sur l'air de la Marche Funèbre de Chopin ©FTV

L'orchestre a alors joué la Marche Funèbre de Frédéric Chopin. Tout un symbole.

12h55 : Emmanuel Macron remet les insignes de la Légion d'honneur à Manon, Paul et Steven, "trois enfants de la République"

Au terme d'un discours d'une quinzaine de minutes accès sur la police et le sens de l'engagement, Emmanuel Macron a remis les insignes de la légion d'honneur à titre posthume à chacun des trois policiers tués en service.

"Gardiens de la paix, nous vous nommons capitaines de police et, au nom de la République, je vous remets les insignes de Chevalier de la légion d’honneur, a déclaré Emmauel Macron. Avant de conclure. Vive la police nationale, vive la République, vive la France".

12h45 : "Il faudrait que le silence suffise, mais parler d'eux devient nécessaire", déclare Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a prononcé un discours pour rendre hommage aux trois policiers tués en service dimanche 21 mai 2023 à Villeneuve d’Ascq. Il a évoqué tour à tour la mémoire et la courte carrière de Paul, Steven et Manon.

Manon, Steven et Paul étaient trois enfants de la République.

Emmanuel Macron, président de la République

"Devant la douleur de leur famille, devant la peine de leurs collègues, devant le deuil des Français, il faudrait que le silence suffise. Mais parler d’eux devient nécessaire pour rendre hommage à leurs destins, dire respect et affection à ceux qui servent et protègent et dénoncer les comprotements irresponsables qui tuent", a déclaré le président de la République. 

Emmanuel Macron a tenu à remercier tous les gardiens de la paix et "tous ceux qui, dans l'humilité du service, s'occupent de nos compatriotes et protègent". Puis d'ajouter : "je veux vous redire le respect et le soutien de la nation toute entière".

12h40 : les cercueils des trois policiers tués en service recouverts du drapeau français

Les cercueils sont arrivés sur la place d'armes de l'Ecole Nationale de Police de Roubaix, recouverts d'un drapeau français.

durée de la vidéo : 00h03mn36s
Les cercueils de Paul, Manon et Steven arrivent dans la cour de l'école nationale de police de Roubaix ©FTV

Les photos de Manon, Paul et Steven ont précédé l'arrivée des cercueils, portés par les camarades de promotion des trois policiers tués dimanche 21 mai 2023.

12h15 : les troupes positionnées, le public attend Emmanuel Macron

Dans la cour centrale de l'Ecole Nationale de Police de Roubaix, les troupes sont en place et attendent l'arrivée d'Emmanuel Macron. Le Président de la République est en train de s'entretenir avec les familles des trois policiers tués.

Dans l'assemblée, de nombreux élus, écharpe tricolore autour du cou, sont présents. Pami eux : le président de la région des Hauts-de-France, des députés du Nord, le maire de Roubaix et les maires des trois villes d'où étaient originaires les trois policiers tués en service : Cambrai, Denain et Roost-Warendin.

11h30 : des Roubaisiens comment à arriver devant l'Ecole Nationale de Police

Un écran géant a été installé devant l'Ecole Nationale de Police de Roubaix pour suivre la cérémonie d'hommage en direct. Les premiers habitants sont en train d'arriver.

La cérémonie d'hommage a été ouverte au public mais les places sont limitées. Bien que le nombre de participants n'ait pas été communiqué, plusieurs centaines de citoyens se sont inscrits pour obtenir leur place.

11h : un hommage rempli d’émotion à Cambrai

Un hommage aux trois policiers a été rendu dans la cour de l’EPIDE de Cambrai. Cet établissement pour l’insertion dans l’emploi, qui a pour mission d’accompagner les jeunes en difficultés, avait été fréquenté par Steven pendant plusieurs années avant qu’il ne devienne policier. "Il était venu chercher l’aide qu’on pouvait lui apporter au niveau du sport, du cadre, l’inspiraiton militaire que l’EPIDE pouvait lui apporter", se souvient Christelle Marqués, chargée d’insertion professionnelle.

Le personnel se souvient d’un garçon "toujours dans la bienveillance, qui intervenait toujours pour le bien des autres". C’est également dans l’établissement de Cambrai que Steven a rencontré sa compagne, avec qui il a eu un petit garçon il y a onze mois.

Paul, également âgé de 25 ans, était quant à lui originaire de Cambrai. Le jeune homme avait débuté sa carrière professionnelle comme adjoint de sécurité à béthune avant de réussir le concours de gardien de la paix. Il était en couple avec une policière de Roubaix avec qui il attendait son premier enfant.

10h : 150 policiers de toute la métropole lilloise rassemblés devant le commissariat de Roubaix

La journée a débuté avec un rassemblement de plusieurs dizaines de policiers venus de toute la métropole lilloise devant le commissariat de Roubaix, où travaillaient Manon, Paul et Steven. Environ 150 gardiens de la paix étaient réunis.

durée de la vidéo : 00h00mn27s
150 policiers venus de toute la métropole lilloise rendent hommage à leurs trois collègues tués en service ©Sergio Rosenstrauch / FTV

Faisant face au nombreux bouquets déposés devant l’entrée, les gardiens de la paix ont observé une minute de silence en hommage à leurs trois collègues, morts en service dimanche 21 mai 2023.

Le déroulé de la cérémonie

Le président de la République est attendu à 11 heures. Un temps d’échange d’une heure est prévu avec les familles de Manon, Steven et Paul.

La cérémonie officielle va débuter à 12h15 avec un honneur rendu au drapeau dans la cour de l’Ecole Nationale de Police de Roubaix, avant l’arrivée des cercueils des trois policiers tués.

Après une brève prise de parole d’une dizaine de minutes, Emmanuel Macron remettra la légion d’honneur à titre posthume aux trois victimes.

>>> À lire aussi : témoignage de l’un des collègues du commissariat de Roubaix avec lien hypertexte

Qui est attendu sur place ?

Pour ce déplacement, Emmanuel Macron va être accompagné de son épouse Brigitte Macron et du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

De nombreux politiques sont attendus, à l'image des élus présents devant le commissariat de Roubaix au lendemain du drame. Parmi eux, Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, le président du département du Nord, de nombreux députés du Nord, le maire de Roubaix et les maires des trois villes d'oû étaient originaires les policiers.

La cérémonie d'hommage est ouverte au public, sur réservation. Un formulaire a été mis en ligne sur le site de la préfecture du Nord. Bien que le chiffre n'ait pas été communiqué, plusieurs centaines de citoyens devraient y assister.