Roubaix : un homme connu pour banditisme tué par arme à feu au parc Barbieux, l’enquête confiée à la police judiciaire

Un homme, présentant plusieurs blessures par arme à feu, a été retrouvé mort lundi 26 juillet dans la soirée non loin de la grotte située dans le parc Barbieux, à Roubaix. Une enquête pour homicide a été ouverte et confiée à la police judiciaire.
Le corps sans vie d'un homme présentant plusieurs blessures par balle a été découvert lundi 26 juillet dans la soirée à proximité de cette grotte, située dans le parc Barbieux à Roubaix.
Le corps sans vie d'un homme présentant plusieurs blessures par balle a été découvert lundi 26 juillet dans la soirée à proximité de cette grotte, située dans le parc Barbieux à Roubaix. © Frédérik Giltay / FTV

La macabre découverte a été réalisée lundi 26 juillet aux alentours de 20 heures par un promeneur. Le corps sans vie d’un homme de 53 ans a été découvert au parc Barbieux de Roubaix, non loin d’une grotte.

La victime présentait plusieurs blessures par arme à feu, indique le parquet de Lille. D'après l'AFP, l’homme gisait sur le dos, le pantalon baissé, entouré de dix douilles de 9mm. Les policiers du commissariat de Roubaix ont mené les premières investigations sur place, rapidement rejoints par un médecin légiste. Une autopsie du corps est prévue ce 29 juillet. Une enquête a été ouverte par le parquet de Lille pour homicide et a été confiée à la police judiciaire.

Un homme connu pour des faits de banditisme

Même si la victime a été retrouvée partiellement dénudée, la piste du crime homophobe n'est "pas la piste privilégiée, loin s'en faut", selon une source proche de l'enquête, cité par l'AFP, Ces crimes, selon cette même source, sont généralement commis "avec les moyens du bord", non par arme à feu.

Mais ce sont également les informations sur l'identité de la victime qui poussent les enquêteurs a privilégier d'autres pistes. L'homme, qui vivait en Isère depuis plusieurs années, était en effet connu dans le Nord, son département d'origine, pour des faits de banditisme.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers décès police société sécurité