Sports. J'ai testé pour vous la boxe à l'ABC Roubaix, club six fois lauréat de la coupe Paul Rousseau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall

Dans un club prestigieux des Hauts-de-France, j'ai testé pour "Vous êtes formidables" sur France 3 Hauts-de-France un entraînement de boxe. Suivez avec moi la leçon de Salem, j'ai frappé dans le sac et combattu avec Ibrahim. De belles images plein la tête, et pas que des coups !

Reconnaissons-le, la salle est impressionnante. Si l'extérieur ne paie pas de mine, l'intérieur, dessiné en ovale, avec une passerelle à l'étage suivant le périmètre du bâtiment, en impose ! 

A l'intérieur, place à la peinture blanche et à la lumière, ce qui tranche avec une certaine image des clubs undergrounds, sombres, souterrains. 

Juste après la porte d'entrée, un petit groupe de débutants, une dizaine de personnes, est avec Salem Zaghdoudi, qui fait la leçon. Chacun est en garde et travaille ses directs et son placement. 

Deux rings plus loin, Karim Djemmal, entraîneur principal du club fondé par son père en 1985, souriant, donne ses consignes aux confirmés. uniquement des jeunes d'une vingtaine d'années ou un peu plus.

Educateur sportif et entraîneur de l'ABC Boxe de Roubaix donc, il dit garder la flamme pour la boxe éducative, la découverte de ce sport "de percussion" par les plus jeunes. Mais il regrette une certaine glissade des adolescents (ou un peu plus âgés) vers une certaine facilité, simplicité. "Avant on disait, il faut avoir faim pour faire ce sport. C'était vrai il y a 20 ans peut-être, ce n'est plus vrai aujourd'hui. J'ai été éducateur sportif dans des quartiers difficiles. La spirale de l'échec scolaire, social, familial fait abandonner. Ça devient très rare des jeunes en échec sur ces plans qui percent dans la boxe"

Retour au cours. Salem me prête des gants sur lesquels je ne manque pas de faire remarquer qu'a priori, ils sont adaptés avec leur inscription "padawan" (apprenti Jedi dans StarWars) sur le pouce. 

"Ça y est je sais boxer... Je peux être champion ?"

Salem me fait la leçon et m'explique comment me déplacer vers l'avant et sur le côté, jambes un peu fléchies, en garde (un gant contre chaque joue) le centre de gravité bien centré, pour ne pas être déséquilibré en cas de coup. Content d'avoir appris mes premiers déplacements en boxe, j'ose une blague : "Ça y est, je suis champion du monde ?". Salem sourit. 

durée de la vidéo: 00 min 13
Le déplacement en compagnie de Salem ©France Télévisions, Jean-Marie Barféty

Pour le premier exercice, j'invite un jeune débutant de moins de 20 ans à l'effectuer avec moi. A tour de rôle, on envoie deux directs au "top" de Salem dans les poings du sparring-partner, qui repousse les attaques avec ses gants. Une espèce d'attaque-défense répétée qui me pousse à intégrer quelque gestes techniques. 

Vient le moment du sac. "C'est très cardio comme sport et cela fait travailler tout le corps explique Salem, précisant qu'il y a une énorme partie d'entraînement dans la boxe. On perd très vite, pour être au top, il faut donc s'entraîner très souvent". 

Moi qui commence à souffler et à mouiller le maillot, je réponds que les épaules ne travaillent pas encore trop, à une question de Salem. Bingo ! J'ai droit à une nouvelle consigne : "Tu vas faire l'exercice suivant : taper avec des directs du gauche et du droit le sac pendant 10 secondes en le maintenant incliné en l'air, puis tu termines par deux crochets (coup portés sur le côté du sac). Et tu recommences."

Le sac m'a mis K.O. avant que mes épaules travaillent... 

Et bien vous me croyez ou pas : j'ai eu mal aux avant-bras après coup, ça m'a coupé le souffle et j'ai eu mal au poignet gauche. Sans même encore avoir eu mal aux épaules ! 

En téléphonant au club de l'ABC boxe de Roubaix, Karim m'avait proposé un combat. Enthousiasmé à l'idée dans un premier temps, j'avais tout de suite émis une réserve... Je ne me sentais pas vraiment prêt à combattre un tueur assoiffé de sang ! Karim avait ri et m'avait rassuré. 

Une petite séquence de boxe contre Ibrahim ©France Télévisions, Jean-Marie Barféty

Salem, au moment du combat, part donc chercher "quelqu'un d'intelligent". Entendez quelqu'un qui sache s'adapter, qui me fasse travailler, riposte et ne se jette pas à corps perdu dans le combat. Qui ne connaisse pas que "la marche avant" en somme. 

Ca tombe bien, ça m'arrange... Ibrahim est désigné par Salem. Boxeur amateur, c'est un des jeunes sur lequel le club mise. Il a déjà à son actif 15 combats et 13 victoires. Je dois viser sa tête ou le centre de son ventre, lui contre comme il veut et peut m'attaquer en retour. Regardez l'extrait de notre combat en vidéo ci-dessus. 

Créé en 1985 par Mohamed Djemmal, l'ABC Boxe de Roubaix a été six fois vainqueur de la coupe Paul Rousseau récompensant le champion de France des clubs. Il est connu également pour avoir entraîné en son sein des champions médaillés européens ou demi-finaliste aux championnats du monde. Quelque 170 boxeurs et boxeuses de tous niveaux sont licencié.e.s à l'ABC de Roubaix.