Rugby : l'Olympique Marcquois va monter en Fédérale 1

Le club de Marcq-en-Barœul, en tête de poule, profite de l'arrêt définitif de la saison 2019-2020.

Photo d'archives.
Photo d'archives. © J.M DEVRED / FRANCE 3
L'Olympique Marcquois va grimper d'un échelon en raison de l'arrêt prématuré du championnat. Ce vendredi, le président de la Fédération Française de Rugby, Bernard Laporte avait déjà annoncé la couleur pour les championnats amateurs, lors d’un entretien accordé au quotidien régional La Provence. Il a annoncé qu'il n’y aurait pas de relégations étant donné que les compétitions ont toutes été arrêtées de manière définitive.

"Il n’y aucune relégation, sauf s’il y a des clubs qui le demandent. Dans ce cas, on s’adaptera. Mais, de son côté, la Fédération n’imposera pas de descente."

 

Pas de champion cette saison


Le 27 mars, le Bureau fédéral de la FFR décidait de mettre fin à tous les championnats amateurs, au niveau national, régional et départemental. Ainsi, aucun titre de champion de France ou de Ligue ne sera décerné au titre de la saison 2019-2020.

Mais il se donnait jusqu’à ce vendredi pour fixer les modalités de relégation et d’accession pour la saison prochaine. Concernant les championnats de Fédérale 2 et de Fédérale 3, Bernard Laporte envisage de faire monter en division supérieure les clubs qui sont actuellement positionnés à la première place de leur poule. C’est notamment le cas de l’Olympique Marcquois rugby, actuellement en tête de son groupe en fédérale 2.

 

Marcq en tête de poule


Après 17 journées, l’OMR est en tête de la poule 1 avec 5 points d’avance sur Beauvais XV (avec un match en plus).

Le club nordiste est ainsi monté sur le tapis vert, après deux saisons abouties sur le plan sportif, a-t-on appris ce samedi 4 avril.

La saison passée déjà, Marcq avait dominé la phase préliminaire, avant d’être "retoqué" pour un déficit dans son budget. La remise à niveau s’est faite sur le plan administratif. Le club de la MEL peut donc revenir en Fédérale 1, la troisième division nationale, 4 ans après la disparition du Lille Métropole rugby qui devait monter en ProD2.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport