Coronavirus : grâce à un match "virtuel", les handballeuses de Saint-Amand-les-Eaux permettent le don de 400 masques

Durant la période de confinement, certaines associations sportives ont lancé des actions de solidarité. C’est le cas du Handball club de Saint-Amand-les-Eaux. En jouant virtuellement, les filles du HBCSA / Porte du Hainaut ont récolté une cagnotte qui permet la fabrication de 400 masques.

© HBCSA / Porte du Hainaut - MAXPPP - Montage France 3
Ainsi, un match virtuel a été organisé le 18 avril avec pour principe, des places à 2 euros mises en vente sur la billetterie du club, et également des articles proposés sur une buvette en ligne.

De plus une tombola était organisée avec un maillot officiel de la saison pour le gagnant.

Les inscrits ont ensuite pu suivre sur la page Facebook du HBCSA ce match entre les Amandinoises de Florence Sauval et les Volcaniques de Clermont-Ferrand, qui devait normalement avoir lieu "en vrai" ce soir-là lors des play-offs de 2eme division féminine. Un match filmé en fait lors des phases aller du championnat, bien avant la pandémie.
 


400 masques


Les dons récoltés à cette occasion ont permis de lancer la confection de 400 masques destinés aux entreprises dans le besoin,  afin de protéger leurs salariés. le Saint-Amand Handball a réussi à se procurer le nécessaire auprès de l’entreprise Ariane 7 .
 
Basée à Valenciennes, cette société a fourni au Saint-Amand Handball des kits (tissu et élastiques) pour produire des masques réutilisables.
 
Ces derniers ont ensuite été confiés à l'Écurie, atelier d’arts implanté dans la cité thermale, qui propose aux enfants et adultes des cours d’enseignements artistiques et créatifs.


Commerces, salariés, soignants


Il y à 8 semaines, Julie Boche, artisan créateur, responsable de l’Ecurie et Anne Querné, enseignante spécialisée, se sont adaptées aux contraintes liées à la pandémie de Coronavirus en créant un collectif solidaire : "MASK".

Celui-ci, dédié à la confection de masques en tissu lavables, répond ainsi, depuis le début du confinement, aux besoins de sécurité des commerces et de nombreux salariés exposés.

Mais aussi aux demandes des EPHAD, MEF, pompiers, soignants à domicile et différents organismes du bassin. "À tel point qu'elles disposent aujourd'hui d'une véritable armada de couturières", affirme le club dans un communiqué paru jeudi.
 
Elles se chargeront de réaliser les 400 masques et cette démarche solidaire sera appuyée par le soutien de Marion Kieffer et sa boutique poétique l'Atelier 25, partenaire du Saint-Amand Handball.
 
"Cette collaboration entre différentes entreprises du Nord est symptomatique de la solidarité qui prédomine dans les Hauts-de-France et notamment à Saint-Amand-les-Eaux", conclut le club.

La fabrication, par des bénévoles,  a commencé. Les 400 masques confectionnés seront donnés aux bénéficiaires en fin de semaine prochaine.

Rappelons que l’équipe première de Saint-Amand-les-Eaux a obtenu son accession à l’élite nationale du handball féminin à la suite de la décision de la Fédération française d’arrêter les championnats à cause de l’épidémie de Covid-19.
 
Saint-Amand et Plan-de-Cucques, alors en tête des play-offs, ont de ce fait vu leur montée en D1 validée pour la saison 2020-2021.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société handball féminin handball sport solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter