Sports. J'ai testé pour vous le trampoline à Ronchin dans le Nord : "le ridicule ne tue pas"

Dans la série des sports ludiques et acrobatiques, voici notre test du trampoline. Les Hauts-de-France comptent 16 000 licenciés en gymnastique et bien moins dans cet agrès. Il suscite pourtant l'enthousiasme des jeunes, qui le pratiquent après avoir découvert le trampoline de jardin en plein essor.

Nathalie Groenweghe, l'entraîneur du club de trampoline de Ronchin m'avait prévenu, "on réagit tous différemment sur le trampoline". Être en l'air peut procurer une sensation de liberté, de facilité de mouvements ou provoquer, au contraire, une anxiété, un vertige et une espèce de maladresse.

A cette petite loterie du premier contact, je me suis estimé assez bien loti. Sensation agréable, un peu surpris par le rebond de la toile, mais tel un enfant sur un trampoline de jardin, j'avais envie de jouer. Etais-je un peu trop confiant ? En tout cas, voici mon test sportif de la semaine : le trampoline à Ronchin pour l'émission matinale de France 3 hauts-de-France, #Vousêtesformidables. 

Le ridicule ne tue pas !

Après un échauffement du bas du corps (course en petites foulées en montant les genoux puis en ramenant les talons au fessier), du haut du corps (mouvement des bras) et des articulations (chevilles, genoux, bassin, épaules, cou), je monte sur le trampoline. C'est parti pour les exercices proposés par Nathalie et ils me semblent assez bien !


Saut groupé en pliant les jambes, demi-tour, ne pas oublier de lever les bras quand on monte et les redescendre le long du corps quand on descend. Et là, un premier palier est franchi. L'exercice suivant consiste à sauter, s'asseoir (jambes à l'équerre) et à reprendre le rythmes de ses sauts. Mais comment faire ? Nathalie se montre rassurante et conseille de bien mettre mes mains à l'arrière du corps pour stabiliser ce dernier lors de l'impact avec la toile. Démonstration !

durée de la vidéo: 19 h min
J'ai testé pour vous le trampoline ©France Télévisions

Et moi qui pensais être à un mètre haut ! Heureusement, le ridicule ne tue pas (mais, il fait parfois mal au dos). Je comprends ainsi l'importance des mains à l'arrière du corps et comprends également l'importance de ne pas jeter ses jambes tendues vers l'avant ou le haut avec un peu d'élan. Il suffit juste de les monter un peu. De toute façon, la toile du trampoline les ramène à l'équerre.

Le salto, une première !

En testant le trampoline, je m'étais promis de réaliser un rêve d'enfant : un saut de mains ou un salto avant. Jamais réalisé, jamais osé non plus, l'occasion était trop belle ! Alors non, je ne vais pas vous émerveiller, mais je l'ai tenté quand même avec mon petit mal de dos (perdu rapidement depuis). Et c'est une petite fierté du jour, la voici : 

durée de la vidéo: 15 h min
Mon premier salto en trampoline ©France Télévisions

Fini de rire, place à la magie

Fantine, 16 ans, et Noémie, même âge, pratiquent respectivement la discipline depuis leurs 3 et 8 ans. Elles enchaînent dans la vidéo ci-dessous des touches (le fait de toucher le trampoline) synchronisées avec une figure entre chaque touche. En compétition - elles sont inscrites au championnat National Ufolep - elles réalisent des enchaînements comme celui-ci d'une dizaine de touches. 

A chaque compétition, deux enchaînements sont demandés. Un libre et un imposé où les juges notent : l'exécution (propreté du mouvement), la difficulté du mouvement et le cas échéant la synchronisation. Il est possible de réaliser une deuxième fois l'imposé lors de l'exécution du programme libre pour ne pas s'emmêler les pinceaux dans l'ordre des touches. 

durée de la vidéo: 27 h min
Fantine et Noémie font un enchaînement de 6 touches synchronisées ©France Télévisions

Sachez également que les juges notent sur 10 et retirent des demi-points à chaque touche, si l'exécution ou la synchronisation ne sont pas bien effectuées. La note minimale est donc de 5/10, s'il n'y a pas de chute.
 

durée de la vidéo: 18 h min
Salto arrière tendu avec vrille ©France Télévisions

"J'aime la sensation de hauteur et de liberté quand je suis dans les airs", explique Arsène, 15 ans, dont 5 de trampoline. "Il y a dans ce sport à la fois de l'adrénaline et un aspect ludique qui me boostent. Cela m'a permis également d'être plus assidu de manière générale et de comprendre que pour "rentrer" une figure il faut du travail et encore du travail." 

Devenue olympique en 2000, la discipline trampoline se pratique sur une toile de 4 mètres sur 2 située à 1.15 mètre du sol. 120 ressorts situés autour de la toile permettent aux meilleurs gymnastes de s’élever à une hauteur pouvant atteindre 8 mètres.

Le trampoline peut être débuté à partir de 6 ans grâce à son côté très ludique. Il permet de développer la confiance en soi et contribue au développement de la motricité et de la maîtrise du corps, note le site internet de la FFGYM

durée de la vidéo: 24 h min
Double salto avant groupé avec demi-tour ©France Télévisions

Où pratiquer ? 

Trois clubs sont dédiés ou ont des sections dédiées à la pratique du trampoline en Hauts-de-France. A Arques, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, à Ronchin près de Lille, où nous sommes allés et à Compiègne au sein de l'Entente familiale omnisport de Royallieu Compiègne, Eforc. N'hésitez pas à poser tout de même la question aux clubs de gymnastique locaux, non spécialisés dans la discipline, ils disposent peut-être de l'agrès pour une initiation et plus, si affinité. 
 

Le club de Ronchin, compte 150 licenciés, travaille également avec le Centre régional des arts du cirque de Lomme avec lequel il a signé une convention. Mais aussi l'Institut médico-éducatif de Seclin ou les foyers de vie d'Haubourdin, Marquillies et Genech et respectivement leurs jeunes et adultes handicapés mentaux. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport