Maltraitance animale : selon la SPA, 2023 a été "une année charnière" dans la lutte contre ce fléau

Avec 3 909 animaux sauvés dans le cadre de dossiers juridiques ou de réquisitions, la SPA salue "une activité sur le terrain intense" en 2023. Malgré tout, la situation reste alarmante : le nombre d'animaux recueillis a augmenté de 1,5%, quand le nombre d'adoptions, lui, tend plutôt à chuter.

Une année placée sous le signe de la lutte contre la maltraitance animale. Alors que 2023 se fait déjà loin, la SPA (Société protectrice des animaux) publie son rapport annuel concernant l'abandon, l'adoption et les violences faites aux animaux. L'association note une année "caractérisée par des avancées notables pour la protection animale" avec par exemple la signature d'une convention historique entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Agriculture et la SPA, visant à mieux prendre en charge la maltraitance animale administrativement.

"L’activité sur le terrain a été une nouvelle fois très intense" note l'association dans son rapport. L'année 2023 a permis aux "bénévoles délégués-enquêteurs", formés pour vérifier les signalements de maltraitance, de sauver 3 909 animaux de la traite ou d'élevages violents.

7179 animaux recueillis dans les Hauts-de-France

Le déploiement de plusieurs outils institutionnels et le travail des bénévoles ont également permis de recueillir 44 844 animaux dans les refuges de l'association, dont 28 652 chats, 13 124 chiens, 174 équidés et 2 894 NAC (nouveaux animaux de compagnie). Dans les Hauts-de-France, 7 179 animaux ont été pris en charge par les six refuges et Maison SPA de la région (Compiègne, Laon, Poulainville, Saint Omer, Tilloy Les Mofflaines et Tourcoing)... Soit 15% de plus qu’en 2022.

Au niveau national, 40 587 animaux ont été adoptés en 2023. Une baisse de 1,5% des adoptions par rapport à 2022 que déplore la SPA, qui met ce chiffre en perspective avec la hausse des animaux recueillis (+1,5%). "C’est une tendance explosive, qui amène à une saturation de ses refuges, qui peinent à faire face aux demandes d’abandon", explique la SPA sur le réseau social X. Dans les Hauts-de-France cependant, 6 509 animaux ont été adoptés, soit 9% de plus que l'année précédente.

Des chiffres finalement en demi-teinte, qui poussent la SPA à réaffirmer ses engagements pour l'année 2024, notamment pour étendre la mesure interdisant la vente de chats et de chiens en animalerie aux NAC et "à la vente des animaux dans les salons et les foires".