Tourcoing : Blancheporte, en se positionnant chez les quinquas, renoue avec la rentabilité

L'atelier de confection de Blancheporte, à Tourcoing. / © MAXPPP
L'atelier de confection de Blancheporte, à Tourcoing. / © MAXPPP

Blancheporte, héritier d'une filature fondée près de Lille en 1806 et un des pionniers de la vente par correspondance en France, a renoué avec la rentabilité en 2017, grâce à un positionnement assumé auprès des quinquagénaires.

Par AFP

Eh 2017, Blancheporte a enregistré un chiffre d'affaires (hors taxes) de 171 millions d'euros, en hausse de 3%, et renoue ainsi avec la rentabilité, "un an avant ses prévisions", se félicite la société dans un communiqué.

Propriété du groupe 3SI (Trois Suisses International) de 1983 à 2016, l'entreprise a enregistré pendant cette période "des pertes plus ou moins conséquentes, avec un chiffre d'affaires en baisse", explique à l'AFP son actuel président, Franck Duriez.

En 2016, M. Duriez et trois membres du comité de direction de Blancheporte ont racheté la société, qui renoue avec la croissance depuis : "dans notre plan de reprise, on avait prévu un retour à l'équilibre en 2018, on fait donc mieux en renouant avec la rentabilité dès 2017", se félicite M. Duriez.

Mieux, ses ventes progressent de 5% dans l'Hexagone, où il occupe le rang de "premier site dédié aux quinquas dans le secteur de l'habillement et du linge de maison", revendique-t-il. Pour ce faire, la société, qui a externalisé plusieurs services (comptabilité, logistique) et accéléré sur le numérique, a effectué un "gros travail sur l'offre et les produits à destination de notre coeur de cible, les quinquagénaires", souligne M. Duriez.


De la correspondance à l'e-commerce


La marque dessine chaque saison, dans son bureau de style tourquennois, plus de 800 modèles originaux, accessibles et ajustés aux besoins de ces clientes. Ainsi, 90% des modèles de la marque sont "maison" et proposés aux tailles 38 à 58, les patrons s'ajustent aux différentes morphologies féminines et à chaque nouvelle collection, les clientes participent à sa création par petits groupes, via les réseaux sociaux, ou même un casting de modèles.

En 2016, le site a créé "le Lab", où clientes et stylistes participent à la confection de collections capsules (collection limitée dans le temps et le nombre de pièces) de linge de maison, souligne Blancheporte, qui continue à envoyer des catalogues, même si 50% de son chiffre d'affaires se fait en ligne.

Née à Tourcoing, l'entreprise, qui se nomme alors La Blanche Porte, figure parmi les pionnières de la vente par correspondance en éditant dès 1934 son premier catalogue. En 1964, elle concentre ses activités sur la vente à distance puis, en 2005, change de cap pour entrer dans l'ère du e-commerce.

Devenue Blancheporte en 2007, elle lance son site marchand. Toujours basée à Tourcoing, la société compte 200 salariés et 2 millions de clientes actives. 


Sur le même sujet

L'interview des Jelly Bean

Les + Lus