Cet article date de plus de 6 ans

Violences urbaines à Tourcoing : le préfet appelle au calme

Après trois nuit consécutives de violences urbaines à Tourcoing, le préfet du Nord lance un appel au calme.
Dans un communiqué, le préfet du Nord Jean-François Cordet dresse un bilan des trois nuits de violences urbaines à Tourcoing dans les quartiers de l'Epidème t de la Bourgogne : "Une quarantaine de véhicules et poubelles ont été incendiés. Six véhicules de police et 2 bus ont été dégradés. Vingt-quatre individus ont été interpellés".

"En réaction à l’accident qui a coûté la vie à l’un des passagers et fait deux blessés, dont l’un très grièvement, dans la nuit du 31 mai au 1er juin, des individus hostiles aux forces de l’ordre se regroupent  pour commettre des actes de violences que le préfet condamne avec la plus grande fermeté", poursuit le communiqué. 

Selon la préfecture, 150 policiers et gendarmes sont mobilisés pour faire face à ces violences, avec un renfort de forces mobiles et l'appui d'un hélicoptère

Le préfet appelle par ailleurs "tous les acteurs sociaux et associatifs à s’engager afin de prévenir de nouvelles violences. Les forces de l’ordre resteront mobilisées pour lutter contre tous nouveaux agissements et rétablir l’ordre dans les meilleurs délais".

Ci-dessous le reportage tourné ce matin sur place
##fr3r_https_disabled##
tourcoing

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers