• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Supeco, la nouvelle enseigne discount de Carrefour ouvre à Valenciennes

Supeco, l'enseigne Discount de Carrefour vient d'ouvrir à Valenciennes / © Bertrand Théry
Supeco, l'enseigne Discount de Carrefour vient d'ouvrir à Valenciennes / © Bertrand Théry

Carrefour a ouvert son premier magasin discount de l'enseigne Supeco en France à Valenciennes. Il en ouvrira un deuxième à Onnaing le 25 septembre. 

Par Noémie Javey

0,98 euro la pièce de 100 grammes de steack haché, 5 euros le lot de dix baguettes, 0,99 euro le lot de 6 bananes. Supeco, contraction de "supermercado economico", soit supermarché économique vient de s'implanter en France avec l'ouverture de son premier magasin à Valenciennes ce 4 septembre 2019. 
 
0,98 euro les cent grammes de steack haché, l'enseigne mise sur des prix bas. / © Bertrand Théry
0,98 euro les cent grammes de steack haché, l'enseigne mise sur des prix bas. / © Bertrand Théry

Le magasin qui prend place du Carrefour Market, a fait le plein pour son jour d'ouverture. Les clients semblent convaincus : "J'ai fait un premier tour et c'est légèrement moins cher que le magasin qui était ici avant". Une autre cliente estime que les produits ont l'air "pour l'instant concurrentiels".
 
Ouverture de Supeco à Valenciennes
Reportage de Bertrand Théry et de Ali Benbournane - Bertrand Théry et Ali Benbournane

Bruno Lebon, directeur de Supeco France, refuse le terme de "hard-discount". "Supeco est une enseigne de soft discount, peut-être même de smart discount. Aujourd'hui, on est capable de proposer des produits vraiment pas chers sans jamais renier la qualité des produits", tient à affirmer le directeur. 
 
Bruno Lebon, directeur de Supeco France préfère parler de "smart discount" plutôt que de "hard discount" / © Bertrand Théry
Bruno Lebon, directeur de Supeco France préfère parler de "smart discount" plutôt que de "hard discount" / © Bertrand Théry


A Onnaing aussi, le Supeco viendra remplacer l'ancien Carrefour Market. La Voix du Nord confirme que la quarantaine de salariés présents resteront en place. 
 


"Des prix bas et des bons produits"


Un porte-parole de carrefour expliquait le principe de Superco dans les colonnes du Monde : "Ce sera un concept adapté au marché français, avec un modèle hybride, entre le supermarché traditionnel et le cash & carry [point de vente en gros] qui associe des prix bas avec des bons produits".
 

Lancé en Espagne en 2012, Supeco s'est progressivement implanté en Europe. Selon les chiffres donnés par Le Monde, l'enseigne compte 42 magasins : 23 en Espagne, 15 en Roumanie, 1 en Italie, 2 en Pologne, et désormais un à Valenciennes, en France. 

Cette nouvelle enseigne serait le moyen de concurrencer Lidl, seul distributeur à être en croissance actuellement.

Pour s'adapter au marché français, les magasins Supeco seront un peu différents de leurs homologues espagnols. Ils présentent une offre de frais importante, du bio ainsi qu'une boulangerie et une boucherie traditionelles. 

 

Une nouvelle enseigne discount plus d'un an après la fermeture de ex-magasins Dia

Le 23 janvier 2018, Carrefour avait annoncé vouloir fermer 273 magasins issus de la reprise des anciennes enseignes du hard-discounter Dia "pour ne pas fragiliser l'ensemble du groupe. Les magasins ex-Dia nous font perdre entre 150 et 200 millions d'euros chaque année" justifiait alors Alex Bompard, nouveau PDG de Carrefour au Parisien.  Résultat, 1400 salariés licenciés. 

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus