• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Valenciennes : elle vit six jours avec le corps de son conjoint décédé

© MAXPPP
© MAXPPP

Le conjoint de Thérèse Fouache est décédé le 9 mars, mais n'a pu être pris en charge que le 14. Pour des raisons dont la ville dit n'être pas entièrement responsable.

Par @F3nord

Une Valenciennoise a vécu six jours aux côtés de son conjoint décédé le 9 mars. Six jours, le temps nécessaire à ce qu'aboutisse l'enquête de la mairie pour s'assurer que le défunt était indigent et sans famille pour prendre en charge son enterrement.

"Selon la loi, la Ville ne peut légalement intervenir qu’en cas d’indigence prouvée et doit pour se faire procéder à une enquête, afin de s’assurer que la personne défunte ne possède effectivement pas de ressource et de famille qui pourrait réclamer le corps" a indiqué la ville de Valenciennes.

Un délai légal, mais qui peut poser question sur le plan humain, comme le soulignent nos confrères de La Voix du Nord, à qui une voisine déclarait la semaine dernière que "ce n’est pas normal, ça commence à sentir dans les parties communes".

La mairie livre sa version


Pourtant, assure la ville, la question aurait pu être résolue bien plus vite : "La ville a, dès le vendredi 9 mars après-midi, entamé une procédure de vérification et demandé à cette dame de fournir les documents nécessaires justifiant que la personne défunte se trouvait sans ressource et sans famille" avant de contacter les pompes funèbres pour déposer une table réfrigéré au domicile de Mme. Fouache et de placer le corps sous une housse.

"La concubine ne s’est présentée que le lundi 12 mars en fin de journée en mairie" souligne-t-on à la mairie. "Et s’est finalement rétractée voulant 'se débrouiller seule' considérant que le mode d’inhumation ne convenait pas, pour ensuite revenir sur ses propos le mercredi 14 mars matin."

Un élan de solidarité


La parution de l'article de La Voix du Nord, samedi dernier, a en tout cas déclenché un élan de soutien et une cagnotte en ligne a été mise en place sur le site Leetchi pour récolter 6000 €. Toujours selon La Voix du Nord, un chef d'entreprise français basé a l'étranger souhaiterait également prendre en charge les obsèques.

Afin que Marc repose en paix - Leetchi.com

Bonjour Et bienvenue sur la cagnotte de Thérèse et Marc Bonjour à tous, Je viens de lire cet article... dans la voix du Nord ... sur Bfm... Je ne peux rester insens


Un élan qui fait chaud au coeur : une première cagnotte avait été créée par Mme. Fouache sur Leetchi après le décès de son conjoint, mais n'avait récolté qu'une dizaine d'euros.

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus