Covid-19 : l'enseigne nordiste Flunch demande à être placée sous procédure de sauvegarde, 1 300 postes menacés en France

Publié le Mis à jour le
Écrit par V. L. avec AFP
Un des restaurants Flunch situé à Villeneuve d'Ascq, en 2013.
Un des restaurants Flunch situé à Villeneuve d'Ascq, en 2013. © Philippe Huguen - AFP

L'enseigne de restauration Flunch, dont le siège social est basé à Villeneuve d'Ascq, dans le Nord, a annoncé, mercredi 27 janvier, avoir demandé mercredi à être placée sous procédure de sauvegarde. Un maximum de 1 300 postes sur les 5 000 de l'entreprise sont concernés.

Flunch se porte mal. L'enseigne de restauration, dont le siège social est situé à Villeneuve d'Ascq (Nord), a annoncé, mercredi 27 janvier, avoir demandé à être placée en procédure de sauvegarde. Mise en difficulté en raison du Covid-19, elle veut réduire la voilure. L'entreprise veut "faire face aux difficultés majeures liées à la crise sanitaire", a-t-elle annoncé mercredi dans un mercredi. 161 des 227 restaurants Flunch - 66 étant franchisés - pourraient être concernés.

Le chiffre d'affaires de Flunch a chuté de 212 millions d'euros en 2020 pour pour les 161 restaurants détenus en propre en France, soit une baisse de 57 %.

1 300 collaborateurs pourraient être concernés

Sur près de 5 000 collaborateurs, "un maximum de 1 300 postes devraient être concernés" par un projet de "redimensionnement" du parc de restaurants de l'enseigne, "avec la possibilité d'ouvrir un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi), après consultation des représentants du personnel", a précisé l'entreprise. Une soixantaine de restaurants, parmi ceux détenus en propre, seront "proposés à la reprise, en priorité aux collaborateurs de l'enseigne et aux franchisés actuels", puis dans un second temps, à d'autres professionnels de la restauration, a indiqué une porte-parole à l'AFP. 

On ne s'attendait pas à un plan d'une telle ampleur. Soixante restaurants, c'est quand même énorme.

Grégory Dubois, délégué syndical central CFDT

Ce vendredi 29 janvier, une audience au tribunal de commerce de Lille aura lieu. Elle examinera l'ouverture de la procédure de sauvegarde. "Elle devrait permettre à l'entreprise de se donner du temps en termes de trésorerie en attendant la reprise de l'activité commerciale dont la date reste toujours incertaine, et de poursuivre son plan de transformation", est-il précisé dans le communiqué.

Une enseigne du groupe nordiste Mulliez

Flunch, qui se veut "la première chaîne française de restauration en libre-service" avec 55 millions de clients servis par an - avant le Covid - au
sein de ses 227 restaurants de l'Hexagone, appartient à la constellation d'entreprises du groupe Mulliez (Decathlon, Auchan, Boulanger, Leroy Merlin, Kiabi, Saint Maclou...), pour la plupart basées dans le nord de la France. La région Hauts-de-France compte quelque 40 restaurants Flunch, dont 31 en Nord Pas-de-Calais.

Fin septembre, l'enseigne de restaurants de grillades Courtepaille, placée en redressement judiciaire deux mois plus tôt, avait été reprise par son concurrent Buffalo Grill, dont l'offre prévoyait la reprise de 2 208 salariés sur quelque 4 000 emplois.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.