"Ma mère a écrit un roman porno". Les confidences de l’humoriste Max Boublil

Il a été révélé en faisant le buzz avec des chansons décalées sur internet. Comédien et humoriste, Max Boublil présente son nouveau one-man-show, "Maximilien", à voir à Lille le 28 janvier 2024 et Béthune le 3 février. A cette occasion, il nous livre quelques confidences, sur sa mère ou encore ses idoles de jeunesse.

Cela fait bientôt 20 ans que Max Boublil fait parler de lui. Comédien, chanteur et humoriste, il remonte sur scène avec un nouveau spectacle qu’il jouera à Lille le 28 janvier 2024 et le 3 février à Béthune. Le titre ? Maximilien, tout simplement.

L’humoriste explique : "Personne ne m’a jamais appelé comme ça, même pas mes parents. J’ai décidé de mettre mon vrai prénom, parce que je me dévoile beaucoup dans ce spectacle. Mais j’ai quand même un prénom d’empereur et un nom de famille de dentiste, ça ne va pas ensemble !" (Rires).

"Dans ce one-man-show, je parle de moi, de mes deux filles, de ma mère, de ma femme qui est dans la mode, du couple puisque je suis en couple depuis 18 ans, de plein de choses. Dans la vie, je suis entouré de femmes et c’est plutôt très agréable !"

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Max Boublil (@maxboubliloff)

Scène, théâtre, cinéma, télé, radio avec Les Grosses Têtes… Max Boublil est très présent. Voici 5 choses que vous ne savez peut-être pas sur lui.

1 - Il a débuté dans la pub

Max Boublil se souvient : "J’avais un copain dont j’étais très jaloux. Quand il avait une fille, je voulais la même ; quand il avait un truc, je le voulais aussi. Il a commencé à tourner dans des publicités et quand j’ai vu combien il était payé par jour, alors que moi je venais de rater mon bac, je me suis dit : « Je veux faire ce métier ! »."

"J’ai commencé à faire des castings et au début des années 2000, j’étais le jeune de toutes les pubs !"

On a pu le voir également dans différentes séries comme Navarro ou Sous le soleil.

2 - Il a été révélé par la chanson

Au-delà de la pub et de ses petits rôles dans les séries, c’est la chanson qui a mis en lumière Max Boublil. Il a percé en 2007 avec le titre Ce soir tu vas prendre et a continué à cartonner avec J’aime les moches ou Chatroulette. Il a sorti deux albums en 2011 et 2012.

Il précise : "Dans mon spectacle, je suis obligé de faire parfois des petites chansons ; j’ai un public qui m’attend vraiment là-dessus. Je fais chanter les gens, par exemple Casser la voix de Patrick Bruel. J’adore faire des petites reprises à la guitare."

"Mes coauteurs me disent : « Pourquoi tu fais ça ? Il n’y a pas de vannes ! ». Mais les gens, ils ont envie de chanter avec moi, c’est un spectacle musical. C’est le chanteur frustré qui a envie de refaire des albums !"

3 - Sa mère a écrit un roman porno

La mère de Max Boublil est connue pour écrire des livres pour enfants. Mais le quadragénaire confie : "Il y a deux ans, elle a sorti un livre autobiographique, en douce. Des potes qui l’avaient acheté m’ont dit : « Il faut que tu lises le livre de ta mère ». Et là, je me suis rendu compte que c’était carrément un roman porno."

"Je me dis : « Ce n’est pas possible, ce n’est pas la femme qui m’a donné la vie, ce n’est pas Mamounette ! ». Quand tu es son fils, c’est choquant. Alors je lis des extraits pendant le spectacle et les gens sont morts de rire."

4 - Il s’est mis à la guitare grâce à Kurt Cobain

La chanson de son enfance, c’est Smells like teen spirit de Nirvana, sortie en 1991. Il avait douze ans : "J’étais rebelle, je me suis dit : « Mais ça me correspond trop ! ». Je me suis laissé pousser les cheveux parce que je voulais ressembler à Kurt Cobain, mais sur moi ça frisait ! Du coup, je me suis défrisé les cheveux."

"Kurt Cobain, c’était mon idole absolue, c’est grâce à lui que je me suis mis à la guitare. Je ne sais pas si c’était un grand guitariste, mais pour moi c’est une grosse influence !"

5 - Son prochain film est en compétition au Festival de l’Alpe d’Huez

Neuilly-Poissy sortira le 13 mars 2024. Un film signé Grégory Boutboul et porté par Max Boublil, avec Gérard Darmon, Claudia Tagbo ou encore Mélanie Bernier. Il sera présenté en sélection officielle et en compétition à la 27e édition du Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez qui se déroule du 15 au 21 janvier.

Neuilly-Poissy a été tourné en partie dans l’ancienne prison de Compiègne. Le comédien fait le pitch : "C’est l’histoire d’un petit Parisien de Neuilly un peu frimeur, un peu flambeur, qui se retrouve du jour au lendemain en prison. Il est mort de trouille et finalement, il va apprendre à grandir et à regarder au-delà des préjugés. C’est un joli film sur l’amitié entre toutes les religions, toutes les communautés. C’est un message qui fait du bien en ce moment."

Max Boublil sera également à l’affiche de Double foyer, un film de Claire Vassé, avec Emilie Dequenne, dont la sortie est prévue le 21 février 2024. Il présentera son spectacle Maximilien le 28 janvier au Casino Barrière de Lille et le 3 février au théâtre municipal de Béthune.

L'artiste était l’invité de Vous êtes formidables le 18 décembre 2023. Pour revoir l’émission, c’est ici.