Voici les routes du Nord et du Pas-de-Calais où la mortalité est la plus élevée

© MaxPPP
© MaxPPP

Le Journal du Dimanche a publié les résultats d’une étude sur les accidents routiers par le professeur Claude Got, spécialiste de l’accidentologie. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les voies les plus dangereuses ont provoqué la mort de 524 personnes entre 2006 et 2015.

Par Clément Polyn

La mesure vient d’être publiée au Journal Officiel : la limitation des routes départementales et nationales sans séparateur central va passer à 80km/h au 1er juillet. L’argument principal porté par le gouvernement est de lutter contre la mortalité routière sur les voies statistiquement dangereuses.

Une étude du chercheur Claude Got et publiée par le Journal du Dimanche revient sur les routes les plus mortelles par département, sur une période de dix ans. Réalisée pour la Ligue contre la violence routière, elle met en exergue la vitesse et le trafic élevé comme principales causes. L’objectif a été de déterminer le nombre de voies représentant la moitié des morts sur les routes.

Des accidents plus nombreux dans le Pas-de-Calais


Dans le Nord entre 2006 et 2015, 23 voies départementales et nationales recensent le plus grand nombre de tués. Si ces routes représentent seulement 15% de la longueur totale des routes sans séparateurs centraux, elles concentrent 47% des décès.

"L’importance de la population et sa diversité, avec un pôle lillois associé à des agglomérations importantes, influence l’accidentalité, explique Claude Got à nos confrères du JDD. Il y a très peu de tués hors agglomération dans Lille et ses environs du fait de l’urbanisation de cette partie du département."

Nord (59) : la carte des routes à la mortalité la plus élevée

Voici la carte des voies à l'accidentalité la plus forte dans le département du Nord entre 2006 et 2015. Elle est le fruit d'une longue étude réalisée par le professeur Claude Got, spécialiste de l'accidentologie, pour la Ligue contre la violence routière.


Sur la D2, dans le Dunkerquois, on compte 0,44 morts par km sur les 10 dernières années (2006-2015) : 34 morts en tout. C'est la route la plus meurtrière au km du département. 



Pas-de-Calais : 247 tués
 

Dans le Pas-de-Calais, 51% des morts concernent les 18 routes les plus meurtrières, soit 13% des des routes sans séparateur médian du département. Pour Claude Got, "Le département est très asymétrique, avec d’un côté la bordure littorale et de l’autre une succession de villes relativement importantes allant de Saint-Omer à Arras. La multiplication des agglomérations est productrice d’un grand nombre de voies les réunissant."

On compte 247 tués sur les voies sans séparateur central dans le Nord entre 2006 et 2015, contre 277 dans le Pas-de-Calais. Une proportion plus forte pour une population d'1,5 million d'habitants, soit 1,1 million de moins que le Nord.

Pas-de-Calais (62) : la carte des routes à la mortalité la plus élevée

Voici la carte des voies à l'accidentalité la plus forte dans le département du Pas-de-Calais entre 2006 et 2015. Elle est le fruit d'une longue étude réalisée par le professeur Claude Got, spécialiste de l'accidentologie, pour la Ligue contre la violence routière.



C'est sur la D17 (Metz-en-Couture) au sud du Pas-de-Calais qu'on recense le plus grand nombre de morts au km : 0,59. 7 morts sur un tronçon de 4km entre 2006 et 2015. des chiffres à lire avec prudence. Sur de telles petites routes, il suffit d'un gros accident pour plomber les statistiques. 



Retrouvez ici la carte complète des départements à l'échelle nationale.


Sur le même sujet

On a regardé le match avec les parents de Benjamin Pavard

Les + Lus