Parcoursup : ces élèves qui attendent toujours une réponse positive dans les Hauts-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D.
Illustration du site "Parcoursup".
Illustration du site "Parcoursup". © MAXPPP

Un quart des étudiants ne savent toujours pas ce qu'ils feront en septembre. C'est le bilan de Parcoursup, près d'un mois avant la prochaine rentrée. Certains sont sans aucune proportion, d'autre en ont une mais c'est un vœu par défaut... Nous avons rencontré un jeune dans cette situation.

L'été ne sera pas vraiment serein pour Benjamin Cardoso. A 19 ans, le jeune homme essaye de se réorienter après une première année de médecine avortée. Il a formulé 7 vœux sur Parcoursup et vient enfin d'obtenir une réponse positive après deux refus. Mais ce n'est pas un soulagement.

"Je viens d'être accepté dans une filière en informatique sauf que c'est un vœu que j'avais fait par défaut", avoue-t-il. Comme beaucoup, il a commis cette erreur alors qu'il espère obtenir un BTS de commerce. "C'est pas facile. Je viens déjà de passer une année sans rien faire et me dire que ce n'est pas sûr que je fasse quelque chose en septembre, c'est pas terrible".
 
Parcoursup : ces élèves qui attendent toujours une réponse positive dans les Hauts-de-France
>> Myriam Schelcher et Florie Cotenceau

L'inquiétude est partagée par ses parents. Malgré un recours auprès de la commission dédiée, tout le monde vit suspendu au couperet Parcoursup. "C'est tous les jours à tous les repas", déplore son père, Olivier Cardoso. "On va vérifier sur le site qui est, en plus, assez difficile d'accès et on envoie des messages à cette fameuse commission qui ne nous donne pas de réponse pour autant".

 

Personne ne sera laissé de côté


Selon l'éducation nationale, 130 000 jeunes sont aujourd'hui dans la situation de Benjamin. Près de 80 000 n'ont toujours aucune proposition, mais la responsable de Parcoursup pour l'académie de Lille se veut rassurante.
 
"Dès la reprise des établissements scolaires et des universités, le 20 août, des propositions se feront de nouveau. Moins qu'avant, certes, puisque 86% des jeunes ont déjà une proposition acceptée", explique Dominique Lévêque, cheffe du service académique d'information et d'orientation.

De nouvelles places en BTS, notamment, vont s'ouvrir. L'éducation nationale l'a promis : personne ne restera sur le carreau.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.