Cet article date de plus de 4 ans

Migrants à Calais : la préfète veut faire évacuer "la moitié de la Jungle"

La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a annoncé ce vendredi vouloir faire évacuer "à peu près la moitié de la Jungle" de Calais, soit  "800 à 1000 personnes" sur environ 4000 migrants.

La "Jungle" de Calais fin janvier.
La "Jungle" de Calais fin janvier. © MaxPPP
"Le temps est venu de passer à une autre étape", "plus personne ne doit vivre sur (la) partie sud du camp (...), tout le monde doit quitter cette partie-là", a déclaré devant la presse Mme Buccio. Cela, a-t-elle dit, "représente à peu près la moitié de la "Jungle", on estime qu'il y a 800 à 1000 personnes dans cette partie-là".

La préfète du Pas-de-Calais souhaite en rester aux 2000 places d'accueil disponibles : 500 au centre d'accueil Jules Ferry et 1500 dans les containers du centre d'accueil provisoire (CAP). L'objectif, selon elle, est que plus aucun migrant ne dorme dans "la Jungle" dans des tentes ou des abris de fortune. Fabienne Buccio entend proposer des transferts vers des centres d'accueil et d'orientation situés dans d'autres régions, afin que les réfugiés puissent effectuer leur demande d'asile en France. Dès la semaine prochaine, elle annonce trois départs en bus hebdomadaires.

La préfète a précisé que, "lundi le sous-préfet et (son) directeur de cabinet" rendraient visite aux "communautés de migrants pour leur expliquer" le projet de l'Etat. "On va leur laisser une semaine pour occuper les places qui sont mises à leur disposition" ailleurs que dans le camp de tentes, "si un vrai mouvement se crée, on laissera plus de temps", a-t-elle dit. Elle prendra sinon un arrêté d'expulsion. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration migrants