Cet article date de plus de 4 ans

Le maire d'Hesdin, Stéphane Sieczkowski-Samier, mis en examen : "Je suis complètement innocent"

Le maire d'Hesdin a été mis en examen cet après midi par un juge d'instruction de Boulogne-sur-Mer après une garde à vue de près de 48h. Il est soupçonné de prise illégale d'intérêts et de complicité de faux et usage de faux.
Le jeune maire divers-droite d'Hesdin, âgé de 24 ans a été mis en examen cet après midi par un juge d'instruction de Boulogne-sur-Mer. Après une garde à vue de près de 48h, une mise en examen pour prise illégale d'intérêts par personne dépositaire de l'autorité publique et complicité de faux et usage de faux, il a été placé sous contrôle judiciaire. « On me reproche un conflit d’intérêts, un faux en écriture, il n’y a eu aucun préjudice pour la commune, aucun enrichissement personnel », répond Stéphane Sieczkowski-Samier.

A 17h le maire d'Hesdin a quitté le tribunal de Boulogne-sur-Mer. Après trois heures d'audience avec le juge, il a confirmé sa mise en examen.
Le maire aurait fait passé une délibération a l'unanimité au sujet de la gestion de logements municipaux. Ce document favoriserait sa mère agent immobilier dans la commune. Problème : les  conseillers municipaux ne se souviennent pas avoir voté ce texte. « Je suis complètement innocent (…) il faut se poser la question, à quatre mois des élections législatives où je suis moi-même candidat, à qui profite cette affaire ? », rétorque le maire.

durée de la vidéo: 01 min 25
Mis en examen, Stéphane Sieczkowski-Samier se défend

Un contrôle judiciaire a été imposé à l'élu. Dans cette enquête la mère du premier magistrat est également mise en examen. Pour le moment, Stéphane Sieczkowski-Samier, divers-droite, ne compte pas annuler sa participation aux prochaines législatives.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique