Raymond Kopa : la foule pour ses obsèques à Angers

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Le président du Real Madrid Florentino Perez et de nombreuses personnalités ou anonymes étaient présents ce mercredi à Angers pour assister aux obsèques de Raymond Kopa, légende du football français, née à Noeux-les-Mines, décédée vendredi à l'âge de 85 ans.

La cérémonie a débuté vers 14h30 en la cathédrale Saint-Maurice d'Angers en présence également et notamment de Just Fontaine. Florentino 
Perez, président du Real MadridKopa a joué, est arrivé parmi les premiers invités sur les coups de 13h00, avec une délégation madrilène qui comptait également les anciens coéquipiers Pachin et Jose Santamaria.

Kopa a évolué trois saisons au sein de la Maison blanche entre 1956 et 1959, avec notamment l'Espagnol Alfredo di Stefano (1926-2014) ou
le Hongrois Ferenc Puskas (1927-2006), remportant trois Coupes d'Europe des clubs champions (en 1957, 1958 et 1959), ancêtre de l'actuelle Ligue des champions. Fontaine a été coéquipier de Kopa notamment pendant l'épopée des Bleus lors de la Coupe du monde en 1958 en Suède, inscrivant 13 buts ce qui reste le record sur un Mondial. Il est arrivé peu avant 14h00, suivi notamment du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, et de l'un de ses concurrents pour la présidence de la FFF, le président de Nancy Jacques Roussselot.
Patrick Kanner, ministre nordiste des sports, a notamment déclaré avant la cérémonie : "Kopa, c'est l'histoire d'un enfant de la mine qui peut changer le cours de sa vie toute tracée".

Plusieurs centaines d'anonymes ont aussi afflué en début d'après-midi vers la cathédrale, qui peut accueillir jusqu'à 1 200 personnes. Décédé vendredi à 85 ans des suites d'une longue maladie, Kopa a été le premier grand footballeur français dans les années 1950 et 1960, le premier également à s'expatrier. Troisième du Mondial-1958, il a remporté le Ballon d'Or cette année-là, premier Bleu à décrocher la récompense individuelle suprême en football. Devenu professionnel en 1949 au SCO d'Angers, il s'était alors établi sur les bords du Maine après avoir rencontré son épouse.



Depuis de nombreuses années, il partageait sa vie entre Angers et la Corse.