• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

François Hollande et Justin Trudeau participeront au Centenaire de la bataille de Vimy

François Hollande et Justin Trudeau à l'occasion du G7, en mai 2016. / © AFP
François Hollande et Justin Trudeau à l'occasion du G7, en mai 2016. / © AFP

Le Président de la République et le Premier ministre canadien ont confirmé leur venue à Vimy, le 9 avril prochain, à l'occasion de la commémoration du Centenaire. Une réunion de travail est également prévue entre les deux hommes en marge de la célébration. 

Par Jeanne Blanquart

On savait déjà qu'une partie de la famille royale d'Angleterre assisterait à la comméoration du Centenaire de la bataille de Vimy; ils seront officiellement accompagnés de Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, ainsi que de François Hollande

"La bataille de la crête de Vimy a marqué un point tournant dans la Première Guerre mondiale et pour le Canada, lorsque les Canadiens se sont unis dans l’action et le combat", rappelle Justin Trudeau dans un communiqué. "À Vimy, nous soulignerons cette victoire remarquable et nous rendrons hommage à tous les Canadiens qui ont répondu à l’appel pour servir leur pays. Aujourd’hui, le Canada est un pays pacifique et libre grâce à leurs sacrifices, pour lesquels nous serons toujours reconnaissants."

Un symbole canadien

La bataille de Vimy est en effet considérée comme l'un des socles de l'histoire de la nation canadienne. En tout, la bataille de la crête de Vimy a duré 4 jours : pour la première fois, les quatre divisions du Corps canadien, composées de soldats venus de chaque région du pays, combattaient ensemble sur le même champ de bataille. 3600 soldats canadiens y perdirent la vie, et des milliers d'autres y ont été blessés.

"La victoire de la crête de Vimy n’aurait pas été possible sans les efforts concertés du Canada et de ses alliés. Il est tout à fait naturel, 100 ans plus tard, de nous tenir aux côtés de nos alliés pour réfléchir à notre victoire, souligner cette étape marquante et renouveler nos liens d’amitié, au moment où nous poursuivons nos efforts communs pour défendre la liberté et la démocratie dans le monde entier", a ajouté le Premier ministre. 

Sur le même sujet

Il y a vingt ans, Robert Mugabe, ancien président du Zimbabwe, visitait Amiens

Les + Lus