VIDÉO. Coronavirus : une vente virtuelle d'œuvres d'art est organisée au profit du Secours populaire du Nord

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Girardin avec Myriam Schelcher

Depuis 2015, le secours populaire oganise une grande vente annuelle d'art contemporain, pour financer les vacances des oubliés. Un événement annulé pour cause de pandémie de Covid-19. Une version en ligne a été mise en place, "Urgence coronavirus" et une trentaine d'artistes se sont mobilisés.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Avec la crise sanitaire, les associations sont en difficulté. Le Secours Populaire Français a lancé un appel d’urgence aux dons, en raison d'une perte de rentrée d’argent, depuis le début du confinement. Avec la baisse des stocks des denrées alimentaires et l'augmentation des bénéficiaires, le Secours Populaire du Nord a plus que jamais besoin de ressources, pour leur venir en aide.
 

Solid'art en virtuel


Aujourd'hui, la grande vente annuelle d'art contemporain, Solid'art, se fera en ligne. Une trentaine d'oeuvres est proposé à la vente sur internet, pour récolter des dons.Traditionnellement, le salon réunissait des artistes qui exposaient et vendaient leurs œuvres au profit de l’association. Cette année, compte tenu du contexte, il a dû être reporté à l’automne. Mais dés aujourd'hui, une trentaine d'artiste ont répondu présents, comme Valérie Honnart, lilloise, qui propose 3 œuvres dont 2 réalisées pendant le confinement.  

 


"A la maison" et "le voyage intérieur" Ce sont deux dimensions, car il y à la fois le repli du confinement mais avec tous les échos du monde qui résonnent en nous et puis le voyage intérieur qui appelle à une verticalité." Ce don, une évidence pour Valérie, artiste de liens, ceux qui relient les êtres mais aussi le lien qu'elle tisse entre la peinture traditionnelle chinoise et celle des maîtres italiens, qu'elles a apprises à Rome et à Hong Kong. " Si je dois vendre une œuvre, dans ces temps difficiles, je préfère qu’elle soit vendue avec un vrai but pour aider des personnes qui en ont besoin. « 

 
 
Solid'art, la vente oeuvre d'art au profit du Secours Populaire


Saul Velasquez, Mimi the Clown, Mr Voul, Pascaline Bonnave, Freaks the Fab, Jef Aérosol (qui a déjà vendu son oeuvre) et bien d’autres que vous pouvez découvrir sur le site de Solid’Art. Des toiles, des photos, des sculptures, du street art... les oeuvres sont vendues entre 150 et 3 000 euros.

 

Pour Grégory Valentin, artiste plasticien, c'est sa troisième contribution à Solid'art. " Je suis plasticien, je subis de plein fouet le confinement à plein d’égards mais je suis un privilégié car je gagne ma vie. Du coup, je suis aussi conscient que ce n'est pas le cas de tout le monde et dans ce cas-là, j’ai encore plus envie de faire ce qu’il faut pour aider ceux qui n'ont pas cette chance là ". 

Urgence Coronavirus


Cette vente, une urgence pour la plus grande fédération de France, celle du Nord. " On a calculé que l’on perdait 350 000 euros par mois confiné. Donc si il y 2 mois ça fait 700 000 euros en moins dans les caisses de l’association qui aide 300 000 personnes dans 70 comités locaux répartis sur le département avec 4 000 bénévoles " détaille Florian Neveu, Commissaire d'exposition - Secours populaire du Nord.
 

Vous pouvez écrire sur le site pour proposer de l’acheter. Il faudra toutefois patienter jusqu’à la fin du confinement pour récupérer les œuvres. 50 euros de dons au Secours populaire représente un colis d'urgence pour une semaine et est défiscalisable à 75%.