Dans l'Oise, des maisons inondées et des routes fermées à la circulation à cause de violents orages

De violents orages se sont abattus sur les Hauts-de-France en fin de l'après-midi du mercredi 2 juin. C'est surtout dans l'Oise que la pluie a fait des dégâts. En début de soirée, plusieurs routes sont toujours impraticables dans le département. 

A Chambly dans l'Oise, les rues de la ville sont inondées comme la rue André Caron et la rue Neuilly-en-Thelle.
A Chambly dans l'Oise, les rues de la ville sont inondées comme la rue André Caron et la rue Neuilly-en-Thelle. © C.Barbet / FTV

En fin d'après-midi mercredi 2 juin, de violents orages ont éclatés sur les Hauts-de-France, notamment dans, l'Aisne, la Somme et l'Oise. C'est surtout autour de Chambly dans l'Oise que les dégâts sont notables. Plusieurs routes sont coupées car recouvertes jusqu'à 20 centimètres d'eau par endroit. Ce qui a causé plusieurs ralentissements.

Le niveau du ruisseau qui passe en centre-ville est monté en quelques minutes

Dans le centre-ville de la commune, des secteurs très localisés sont également inondés, notamment près du ruisseau le Coisnon dont le niveau est monté soudainement très haut.

A Chambly, le niveau du ruisseau le Coisnon est monté vite et haut.
A Chambly, le niveau du ruisseau le Coisnon est monté vite et haut. © C.Barbet / FTV

Les habitants ont été surpris par la rapidité et l'intensité de la montée des eaux. Certains, qui habitent là depuis 20 ans, expliquent que ça ne fait que la deuxième fois qu'ils voient ça : "j'ai déjà eu de l'eau dans la cave, explique ce riverain du Coisnon, mais pas autant. En une demi-heure, c'est monté. On a vu le niveau monter presqu'à vue d'oeil. Il pleuvait tellement fort qu'on est restés à l'abri". L'eau est entrée dans les rez-de-chaussée d'une bonne dizaine de maisons.

De l'eau dans les maisons et des toitures fragilisées

"En rentrant chez moi, j'ai vu les pompiers et que la route était inondée. Du coup, j'ai roulé tout doucement, raconte une jeune femme. Ce qui m'a un peu affolée, c'est que je suis passée devant une véranda et il y avait de l'eau à l'intérieur. J'ai toujours habité Chambly et je n'ai jamais vu ça. C'est arrivé d'un seul coup : il y a eu de grosses averses et l'eau n'arrive plus à s'évacuer".

Près du nouveau stade de Chambly, sur la commune du Mesnil-Saint-Martin, quelques pavillons ont été également inondés. 

A Chambly, plusieurs habitations ont été inondées.
A Chambly, plusieurs habitations ont été inondées. © C.Barbet / FTV

Les pompiers sont sur place depuis la fin d'après-midi pour évacuer l'eau. "Parfois l'eau repart et remonte quand il pleut à nouveau, nous montre un Camblysien. Donc les gens ont mis des trucs pour protéger. Moi, je n'ai pas d'eau chez moi mais la toiture fuit : ça coule un peu sur les murs. Le problème, c'est que le placo et la laine de verre, ça s'imbibe donc j'ai peur qu'elle lâche".

Plusieurs routes fermées

Une dizaine de routes départementales ont été temporairement fermées car impraticables puis remises en état. À 23h30, 3 axes restaient inacessibles à la circulation et en cours de nettoyage :

Certaines routes demeurent très sales en raison de coulées de boues. Aucune déviation n'a été nécessaire. De nombreux axes routiers du département ont cependant été fermés pendant plusieurs heures comme l'a communiqué la préfecture de l'Oise sur sa page Facebook :  

Bien que les orages soient terminés, la préfecture de l'Oise appelle à la prudence. De nouvelles pluies intenses sont attendues jeudi 3 juin : Météo France a placé l'Oise en vigilance jaune pour orages à compter de 14h.

Une dizaine de communes touchées

Les intempéries ont également eu des conséquences dans des secteurs de l'Aisne limitrophes de l'Oise où l'eau a charrié de la boue dans les rues de Puiseux-en-Retz notamment : 

L'eau est par ailleurs montée de plus d'un mètre dans les rues d'Esquennoy au nord de l'Oise.

Le lieutenant Grégory, des pompiers de l'Oise, aux commandes des opérations de secours sur Chambly, confirmait vers 20h30 que plusieurs secteurs ont été touchés dans le département : "il y a eu deux épisodes orageux dont un en milieu d'après-midi et un en fin d'après-midi occasionnant une soixantaine d'interventions réparties sur une dizaine de communes. Ici, la pluie a raviné et a fait gonflé les volumes entre 20 et 30 centimètres à plusieurs endroits. L'eau a coulé depuis les champs. Ca a occasionné des éboulements de voierie et ça a rempli les rues assez rapidement. C'est assez localisé parce que les terrains sont en pente et l'afflux d'eau s'est fait tellement rapidement que l'écoulement ne se fait lui pas assez vite".

Une trentaine de pompiers ont été déployés sur l'ensemble des communes touchées. 

Une centaine d'interventions, des familles relogées mais pas de blessés

A 23h30 mercredi 2 juin, la préfecture de l'Oise indiquait que le SDIS 60 avait effectué 105 interventions relatives aux intempéries, localisées essentiellement sur deux secteurs :

Dans le secteur de Chambly, la cuve de fioul d'un particulier s'est renversée, faisant un risque de pollution rapidement contenu par les pompiers. Dans la commune même, plusieurs familles ont dû être relogées. Le SDIS y a fait intervenir 4 moto-pompes thermiques et 4 moto pompes électriques pour réduire les dégâts.

Du côté de Breteuil, une partie du toit du magasin Carrefour market de la commune s'est effondrée, sans faire de blessé. Le site a été sécurisé. Le maire a pris un arrêté de mise en péril. Par ailleurs, le plafond d'une habitation particulière a cédé, entraînant le relogement des occupants.
de la gendarmerie.

7 autres interventions sont recensées dans le département : 5 à Estrées-Saint-Denis et 2 à Saint-Just-en-Chaussée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo